Débuts prometteurs pour le festival d'automne - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 14 Décembre 2018

Suivez-nous

Dec.
15
2018

Octobre musical de Carthage

Débuts prometteurs pour le festival d'automne

Mardi 18 Octobre 2016
نسخة للطباعة

 

L'Octobre musical de Carthage a rapidement pris son essor après une ouverture sous le signe de la découverte, une seconde soirée des jeunes virtuoses tunisiens et un récital tuniso-roumain. Place à une deuxième semaine de toutes les tentations avec des duos russe et autrichien ainsi que deux récitals de muisciens italiens...

 

Depuis le 15 octobre, l'édition 2016 de l'Octobre musical brasse un public nombreux du côté de l'Acropolium de Carthage. Fondé en 1996, ce festival de musique classique ne faillit pas à sa réputation et continue à offrir au public des bouquets de musique ainsi que des découvertes enrichissantes.

Zarzuela espagnole et jeunes talents tunisiens

Pour cette année, l'ouverture de l'Octobre musical a donné le ton avec un spectacle des plus originaux qui proposait une incursion dans le monde peu connu en Tunisie de la zarzuela espagnole.

Ce style lyrique, né au dix-septième siècle à la cour madrilène, a véritablement enchanté le public qui y retrouvait les accents de l'opéra et du bel canto.

La performance des solistes du choeur "Duc de Calabre" ajoutait une touche magique à l'ensemble et convoquait les airs connus de l'opéra dans la mémoire de l'assistance. La soprano Sara Matarranz et le ténor Javier Checa, portés par le piano de Jorge Robaina et les choeurs donnèrent le meilleur d'eux-mêmes et leur performance augure d'une belle session de l'Octobre musical.

Dès le lendemain, le charme se poursuivit avec un changement total de décor, puisque ce sont des jeunes talents tunisiens qui investirent la scène du festival.

Avec les solistes Zeineb et Houda Mestiri, le temps de la relève musicale semble avoir sonné tant ces deux jeunes prodiges ont ébloui par leur technique et leur virtuosité. Nées en 2002, ces deux soeurs jumelles ont été formées au sein du conservatoire Riadh Fehri auquel un hommage était indirectement rendu.

D'ailleurs, plusieurs autres talents en herbe ont contribué à cette seconde soirée de l'Octobre musical 2016 et tous ont démontré l'étendue de leur talent et la qualité de leur formation. Avec un programme ardu, tous les artistes de l'école Fehri ont apporté au public la preuve de leur expertise tout en confirmant l'adage selon lequel aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années.

En effet, au programme de cette soirée des jeunes virtuoses tunisiens étaient inscrits bien des oeuvres de répertoire à l'image des compositions de Schubert, Bartok ou Brahms. De plus, les jeunes pianistes du Conservatoire ont apporté leur touche à l'édifice en jouant Chopin, Pachmaninov et Liszt. Véritablement une soirée de l'excellence!

Rhapsodies romantiques roumaines et bouquet de musiques d'Europe

Avec les Rhapsodies romantiques roumaines au programme du lundi 17 octobre, la troisième soirée de l'Octobre musical sera à la croisée de la poésie et de la musique. En effet, musiciens roumains et poètes tunisiens devaient rendre hommage à Mihai Eminescu, figure essentielle de la poésie roumaine moderne.

Ce sont les violonistes Andreea et Bogdan Grigoras qui étaient hier soir les interprètes des danses et musiques de Roumanie, donnant une touche orientale au festival et aussi consacrant des passerelles entre artistes de nos deux pays. Soulignons que le duo Grigoras est formé de deux musiciens qui enseignent à l'Institut supérieur de musique de Sfax depuis 1999.

Cette semaine, l'Octobre musical devrait atteindre sa vitesse de croisière avec quatre récitals de diverses traditions. Aujourd'hui, mardi 18 octobre, le duo russe Marina Ten et Oleg Boyko sera sur scène pour interpréter des airs de la renaissance italienne et espagnole ainsi que des oeuvres de la tradition andalouse.

Accompagnée par Oleg Boyko à la guitare ou au luth, la chanteuse Marina Ten devrait apporter la preuve de son éclectisme et aussi une touche russe au festival qui se poursuivra ensuite avec deux spectacles italiens et une prestation d'un duo autrichien.

Ainsi, mercrei 19 octobre, le Trio Migrantes (Italie) sera sur scène pour une fusion entre le oud, le saxo et le piano avec un répertoire de rythmes argentins, jazz européen et sonorités orientales. Ensuite, le 21 octobre, ce sera le tour du pianiste italien Paolo Dirani de présenter une oeuvre personnelle brassant les musiques de Bach à Gershwin. 

Enfin, la semaine s'achévera samedi 22 octobre avec le duo autrichien Michal Knot au saxophone et Bogdan Laketic à l'accordéon qui interpréteront des oeuvres de Vivaldi, Piazzolla, Handel et consorts. 

De quoi régaler les puristes et les nombreux mélomanes fidèles à l'Octobre musical de Carthage, le festival qui donne des couleurs musicales à nos automnes...

Hatem BOURIAL