Prémices d’une relance économique - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 12 Juillet 2020

Suivez-nous

Jul.
12
2020

Les indicateurs du deuxième trimestre de 2016, selon l’INS

Prémices d’une relance économique

Jeudi 18 Août 2016
نسخة للطباعة
• Hausse minime du taux de chômage
Prémices d’une relance économique

Le directeur de l’Institut national de la statistique, Hédi Saidi, a fait état, hier, d’un grand recul dans le nombre des créations d’emplois, au cours du deuxième trimestre de cette année 2016, notant que ce nombre a atteint environ 3000 emplois seulement, ce qui a entraîné une hausse du taux du chômage qui s’est élevé à 15,6% contre 15,4%, au  cours du premier trimestre. Mais ce taux de chômage varie selon le sexe et les régions, atteignant 12,4 % chez les hommes, contre 23,5% chez les femmes, tandis qu’il atteint 32% à Tataouine et plus de 28% à Gafsa.

Le taux du chômage chez les diplômés du supérieur est resté élevé, également. Le nombre des chômeurs dans cette catégorie s’élève à 236 mille 800 au cours du deuxième trimestre de 2016, soit un taux de 30,5%, contre 240 mille 100 au cours du premier trimestre ou 31%. Mais le taux de chômage chez les filles de cette catégorie atteint 40,4%, contre 19,4% chez les garçons.

L’Institut national de la statistique a abrité hier une conférence de presse consacrée à la présentation des résultats des indicateurs du deuxième trimestre de 2016 en ce qui concerne la croissance économique, le chômage, l’emploi, le commerce extérieur. 

Par la même occasion, il a été procédé, et pour la première fois, à la présentation des résultats de l’indicateur des prix de l’immobilier en Tunisie, un indicateur nouveau qu’il a été décidé d’ajouter aux autres indicateurs sur lesquels travaille l’INS périodiquement, tous les trois mois, et ce à la demande des décideurs et des parties intéressées par le secteur de l’immobilier compte tenu de son importance aux plans économique et social, après la crise économique mondiale de 2008 et 2009 dont il a été un des principaux facteurs.

Dans ce contexte, le directeur de l’INS a parlé des prémices d’un rétablissement économique, signalant que l’économie nationale ou le PIB a enregistré un taux de croissance de 1,4%, par rapport à la même période de 2015. Mais porté au premier trimestre de 2016, ce taux de croissance atteint 0,2% de sorte que le taux de croissance économique enregistré au cours du premier semestre de 2016 atteint 1,2%.

Mais cette évolution n’englobe pas tous les secteurs, car certains secteurs ont avancé, mais d’autres ont enregistré des reculs, à l’instar de celui de l’agriculture et de la pêche ou encore de l’extraction du pétrole et du gaz naturel, alors qu’une amélioration a été enregistrée dans le secteur des mines et du phosphate qui a enregistré un taux de croissance de plus de 50%, par rapport à la même période de 2015.

S’agissant de l’indicateur des prix de l’immobilier en Tunisie, les données établies et présentées couvrent la période allant de 2000 à 2015, tandis que 2016 n’est pas couverte, et ce à la lumière de la base des données du ministère des Finances concernant les transactions immobilières enregistrées sur les terrains à bâtir, les maisons individuelles, les appartements, les villas, dans l’ensemble du territoire national. Les résultats confirment ce que tout le monde connaît par expérience, à savoir la flambée des prix de l’immobilier en Tunisie, durant la période indiquée. Toutefois, cette hausse diffère selon les régions et la nature de la propriété immobilière. Le taux d’augmentation national a été 8,1%, alors qu’il atteint 15% pour les appartements et qu’il s’est élevé à 24% environ à Sfax contre 3% dans les régions du Sud.

Pour ce qui est du commerce extérieur, le taux de couverture des importations par les exportations est resté, en deçà des attentes, dans les limites de 70,7%, en dépit d’un recul du déficit commercial de l’ordre de 86,8 millions dinars.

Salah BEN HAMADI