«La FTT a su gagner le pari de l’organisation !» - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 21 Janvier 2018

Suivez-nous

Jan.
23
2018

Le juge arbitre de la rencontre en Coupe Davis, Tunisie – Bulgarie, Yan Kuszak

«La FTT a su gagner le pari de l’organisation !»

Mardi 19 Juillet 2016
نسخة للطباعة
Yan Kuszak est un homme très connu dans le monde de la balle jaune, . Juge-arbitre international ,il a été désigné par l’ITF pour chapeauter  la récente rencontre ,en Coupe Davis, Tunisie – Bulgarie. Avant de quitter la Tunisie, il nous a accordé cet entretien :
Le Temps : Yan Kuszak, voudriez   vous vous  présenter à non lecteurs ?
Y.Kuszak : «Je suis juge-arbitre international de tennis,  je dirige sportivement les tournois avec notamment le tirage au sort des tableaux, la programmation des matches. Je m’occupe donc de toute l’organisation sportive des tournois. 
Qu’est ce qui vous attire le plus ?
 J’aime pouvoir être au service du jeu, permettre au joueur de s’exprimer sans avoir à se soucier de l’arbitrage. Ma position de juge-arbitre me permet également d’avoir un rôle au cœur de l’évènement tennistique .
Vous êtes désigné comme juge –arbitre en Tunisie. S’agit-t-il de votre première visite en Tunisie ?
Oui c’est la 1er fois  que je suis désigné par l’ITF comme juge arbitre dans un évènement qui se déroule en Tunisie .
Votre avis sur l’organisation ?
Tout était dans l’ordre avant  ,au cours  et après la compétition …le directeur du tournoi Bilel Barouni était  constamment à notre disposition pour répondre aux besoins des deux équipes ..
La délégation bulgare était bien accueillie , le cours de la compétition répond au normes internationaux ,les conditions pour les VIP étaient favorables.  Pour cela je dis bravo à la FTT et je la félicite pour cette bonne organisation .Je ne peux terminer sans faire l’éloge de votre joueur Malek Jaziri. Un grand joueur professionnel qui était à la hauteur de l’évènement et qui a bien répondu à l’attente de son public. Le 1er match disputé par Dougaz, et qui a duré 4 heures , annonçait déjà ,l’intensité du duel entre Tunisiens et Bulgares.
Monia SOULA