L’Etoile se relance.. ! - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 25 Février 2018

Suivez-nous

Feb.
25
2018

Coupe de la CAF Grâce à sa victoire contre Ahly Tripoli (3-0)

L’Etoile se relance.. !

Mardi 19 Juillet 2016
نسخة للطباعة

Première  victoire de l’ESS  en phase des poules de la coupe de la CAF, après deux  faux-pas, la bande  à Benzarti se relance  du coup dans la course à la qualification aux demi-finales de cette épreuve (Groupe B). Avec  quatre points derrière le FUS qui a pris les commandes du groupe (7pts) et le KACM (6 pts), les étoilés se repositionnent en attendant  les deux prochaines rencontres  en Tunisie ( retour Ahly-ESS  au Zouiten et retour  ESS-KACM à Sousse) décisives du reste dans la volonté d’arracher le billet de qualification,  dix points suffiront  à l’équipe de passer aux demis. En effet,  après avoir  totalement  dominé son vis-à-vis  notamment en première mi-temps, les  coéquipiers de Jebali sont  parvenus en l’espace de vingt minutes (en  seconde période :Brigui 57’ & 67’, Akaichi 76’) d’inscrire  trois buts  concrétisant   du reste cette  domination. En face  il faut le reconnaitre, faute de compétitivité   suffisante, les  protégés de l’Egyptien Laâchiri n’avaient  pas  les moyens surtout  sur le plan physique d’y faire  face. Il est vrai que le coach  libyen  a pris l’équipe en mains  trois jours  auparavant. En attendant  le match  retour  prévu  dans dix  jours (26 juillet  stade Zouiten), les sahéliens  auront  à livrer  une  rencontre  amicale  face au  club de la Ligue Une   française, l’OGC Nice (22 juillet).

Tarek Laâchiri (A. Tripoli)

« Manque  de compétitivité ».

« N’ayant  le pris en mains l’équipe qu’il y a trois jours,  nous ne pouvons dans un délai aussi court  remettre à niveau  sur le plan  physique  le  groupe. Dés lors  en venant  à Sousse, on savait  que la mission ne sera pas  de tout repos  face au détenteur du trophée. Aussi, avons-nous  mis l’accent  sur le côté mental   dans  notre préparation pour motiver les  joueurs. Cela  non plus s’est avéré  insuffisant  devant  les  étoilés  qui tenaient  à leur  victoire pour se relancer. Nous essayerons de faire  mieux  à Tunis »

Il n’empêche  que les  libyens  bien passifs  en première période   ont montré le bout de leur nez en seconde période, n’hésitant  pas à mettre à contribution  plus d’une reprise  le gardien Zied Jebali qui a du déployer son talent  pour  éviter que l’adversaire ne réduise l’écart   en fin de match.

Montassar Louhichi (ESS)

 « Le plus important ! C’est   la victoire ».

 « Même si  on a raté pas mal  d’occasions  faciles en première période, on a du apporter  quelques  changements dans  la manière d’aborder les derniers  mètres face à l’adversaire. Résultat ? Trois buts en vingt minutes  ce qui a permis aux  joueurs de respirer. Devions-nous cependant  reconnaitre que  les joueurs ne sont pas encore  au point ce qui nécessite   un peu plus de travail d’ici le match retour. Rappelons  que  pour se qualifier  on a besoin de deux autres  victoires, ce qui est dans  les cordes de l’équipe ».

En  effet, même  si la  qualification  n’est jamais garantie d’avance, il est  certain que les protégés de Benzarti  devront  enchainer après cette  première victoire, avec deux autres( Ahly et KAACM  en Tunisie) pour passer au tour suivant. Pour ce faire,  l’équipe  doit retrouver  rapidement  à la fois sa  sérénité défensive  et son efficacité  offensive. Faut-il  le rappeler,  les libyens, mêmes auteurs  de quelques  barouds en fin de match,  n’ont pas  offert  la résistance  nécessaire. En effet, sur le plan défensif  notamment,  l’axe étoilé  a laissé entrevoir quelques  carences  dans  la gestion des moments forts adverses. Manque de communication, lenteur  dans  la relance  etc… autant  de signes qui, sans  correction  rapide, risquent  de perturber l’assise  défensive des sahéliens. Certes, le  gardien de l’ESS   a gardé  vierge sa  cage en déployant son talent,  mais l’adversaire n’était pas  non plus  une foudre de guerre. Par ailleurs sur le plan  offensif, les  choses  ne semblaient pas  s’améliorer  aussi  vite du côté de la concrétisation notamment  pour le brésilien  Acosta  qui a   fait preuve de maladresse  dés  la première minute du match  en ratant  un face à face  avec le gardien. Akaichi  en revanche  s’en est bien sorti  avec une passe décisive sur le deuxième  but et auteur du troisième.

Sadok SLIMANE