Radio ML, la voix de l’espoir - Le Temps Tunisie
Tunis Samedi 15 Décembre 2018

Suivez-nous

Dec.
16
2018

Personnes handicapées

Radio ML, la voix de l’espoir

Samedi 4 Juin 2016
نسخة للطباعة

Donner la parole aux personnes handicapées et prêter une oreille attentive à leurs soucis quotidiens tout en parlant de l’actualité culturelle, sportive, sociale et associative du pays. Voici le projet ambitieux de Radio ML, la première radio pour personnes handicapées en Tunisie mais aussi en Afrique et dans le monde arabe.
Aux commandes de cette jeune station, des jeunes, engagés et bénévoles, pour la plupart en situation d’handicap et désireux de donner une autre image, plus réaliste mais aussi plus positive des personnes handicapées en Tunisie.
Radio ML a obtenu son autorisation d’émission en décembre 2014 mais ce n’est que fin 2015 qu’elle a commencé à émettre sur la fréquence 93.4 FM. Les émissions débutent quotidiennement à 13h et se terminent à 19h30.
Au programme, de la musique tunisienne, de l’actualité, des débats, des flashes infos et beaucoup de bonne humeur. Les invités sont des personnalités connues du monde de la culture, du sport, des arts ou encore des représentants d’organismes associatifs œuvrant principalement dans le domaine du handicap.
Les thématiques traitées lors des débats sont variées et concernent directement les personnes handicapées tels que l’accès aux moyens de transport, l’attitude de la famille, le regard de la société ou encore les moyens pour se surpasser et de réussir dans sa vie.
Les animateurs de la radio, pour la plupart en situation d’handicap, sont bénévoles. Ils profitent pleinement de cet espace de liberté et d’expression qui s’est offert à eux pour échanger les idées, transmettre des messages d’espoir aux personnes handicapées, tisser des liens avec la société civile et les associations aussi bien nationales qu’internationales et, enfin, de s’imposer en tant que force vive de la société tunisienne.
A l’origine de cette initiative, un rêve commun, celui de permettre aux personnes handicapées de bénéficier du statut de « normalité », de mettre en avant leur réussite et leurs projets sans s’entendre dire « Untel a réussi malgré son handicap » et, enfin, de dépasser l’injustice dont elles sont victimes à différents niveaux, aussi bien en société qu’en famille, au travail ou à l’école.
Handicap au quotidien
Le regard tourné vers l’avenir, ces jeunes tentent, avec des moyens modestes, de changer le regard du commun des mortels sur le handicap. Car au-delà des slogans, des conférences et des campagnes ponctuelles de sensibilisation, il existe une réalité douloureuse pour de nombreuses personnes handicapées.
En effet, nombreux sont ceux qui connaissent d’insurmontables difficultés au quotidien, non tant à cause de leur handicap mais à cause du regard impitoyable que portent sur eux leurs concitoyens et par le manque de moyens mis en place par l’Etat pour leur permettre de mener une vie normale.
Il faut dire que si le handicap est une incapacité à réaliser certaines ou plusieurs activités de la vie courante, cette difficulté est renforcée à cause d’un environnement inadapté ou des attitudes négatives et discriminatoires.
En Tunisie, et d’après certaines statistiques, le nombre de personnes en situation d’handicap déclaré dépasse les 208.000. Depuis la révolution et depuis l’adoption de la nouvelle Constitution et grâce aux efforts soutenus et continus de la société civile, les personnes handicapées bénéficient de plus de droits, du moins sur papier.
Mais encore faudrait-il mettre en application ces textes de loi et ces dispositions afin de leur garantir, en tant que citoyens tunisiens, une vie décente et une participation active à la vie associative, politique et syndicale du pays.

Rym BENAROUS