Parlons Culture avec EUNIC Tunisie! - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 7 Avril 2020

Suivez-nous

Apr.
7
2020

Un programme d'appui européen à la culture tunisienne vient de voir le jour

Parlons Culture avec EUNIC Tunisie!

Jeudi 26 Mai 2016
نسخة للطباعة

 

L'Union européenne s'apprête à injecter quatre millions d'euros en quatre ans dans le domaine culturel en Tunisie. Une rencontre s'est tenue mardi pour définir les grandes lignes de ce programme et découvrir les acteurs innovants dans le monde de la culture.

 

Mardi 24 mai, le Dar Mrabet dans la médina de Tunis a accueilli une grande rencontre culturelle en présence de Sonia Mbarek, ministre de la Culture et de la sauvegarde du Patrimoine et plusieurs responsables politiques européens.

En effet, cette rencontre était attentivement suivie par Christian Danielsson, directeur général à la politique de voisinage et aux négociations d'élargissement de la Commission européenne. Le haut responsable européen était accompagné par Nick Wescott, directeur pour le Moyen-Orient et l'Afrique du nord au service européen d'action extérieure.

Présentation du réseau des instituts européens

Après l'allocution inaugurale de la ministre de la Culture, ces deux responsables européens prendront également la parole pour retracer le contexte et les enjeux de cette rencontre. Pour sa part, Sonia Mbarek avait auparavant souligné l'importance de l'action culturelle dans la fondation d'une Tunisie nouvelle et souhaite une synergie de toutes les forces vives dans ce domaine.

Cette rencontre a également enregistré la présence de Laura Baeza, ambassadeure de l'Union européenne en Tunisie et également celle des responsables des services et centres culturels de plusieurs ambassades européennes.

En ce sens, il importe de souligner que EUNIC Tunisie est le réseau des instituts culturels nationaux européens et des institutions nationales engagés dans des activités culturelles ou connexes allant au-delà de leurs frontières nationales.

EUNIC rassemble des organisations des pays membres de l'Union européenne et a pour mission la promotion de la diversité et du dialogue culturels. Les structures qui forment l'EUNIC en Tunisie sont le British Council ( qui préside actuellement l'EUNIC Tunisie), L'Institut français qui assure la vice-présidence, le Goethe-Institut, l'Institut Cervantes, l'Institut culturel italien, l'Institut Camoes du Portugal, la Délégation Wallonie-Bruxelles ainsi que les services culturels des ambassades de Pologne et d'Autriche.

Les représentants de toutes ces institutions étaient présents à cette rencontre dont les travaux ont commencé, après les allocutions officielles, par une intervention de Nigel Bellingham, directeur du British Council en Tunisie et président en exercice de l'EUNIC dans notre pays.

Nigel Bellingham a dressé un tableau des enjeux culturels actuels en Tunisie et de la manière dont la coopération avec l'Europe pouvait permettre de relever ces défis. Il a ensuite ouvert la voie aux deux panels d'intervenants qui ont rendu compte aussi bien de leurs démarches culturelles que de leurs soucis et priorités.

Quatre millions d'euros en quatre ans

Les communications se sont alors succédées avec Soumaya Gharsallah, Adnene Helali, Sofiene Ouissi, Hedi Megdiche, Nour Kaabi et Chouaib Brik. Les débats furent très riches et ont permis de poser un cadre général au programme d'appui au renforcement culturel en Tunisie dont la mise en oeuvre vient de commencer. Ce programme est soutenu par une enveloppe globale de quatre millions d'euros pour les quatre prochaines années et sera financé par l'Union européenne.

Les travaux ont également été enrichis par les interventions de Patrick Flot, directeur de l'Institut français de Tunisie et vice-président de EUNIC qui a apporté de nombreux éclaircissements ainsi qu'une approche analytique des enjeux culturels contemporains.

De même, Bilel Aboudi a rendu compte de la démarche et des priorités du ministère de la Culture dans la mise en place et la concrétisation de ce programme d'appui que ce responsable au ministère de la Culture a présenté dans ses grandes lignes.

Une centaine de personnalités culturelles et d'artistes dans plusieurs disciplines ont assisté et participé à cette rencontre qui avait pour objectif la concertation, l'ébauche d'un cadre général et l'écoute des attentes de la communauté culturelle tunisienne.

Bien entendu, les débats qui ont permis de constater la diversité des approches ont aussi été l'occasion de réfléchir sur les relations entre culture et développement social ou bien autour des questions liées à l'innovation et la promotion de l'héritage culturel.

La soirée s'est poursuivie en musique avec un concert de Omar El Ouaer Jazz Quartet. On aura donc parlé culture et ébauché bien des rêves et des projets, à l'ombre du minaret de la vénérable Zitouna et au coeur du plus ancien des cafés de la médina de Tunis.

Audace, innovation et créativité

Symbole qui n'a pas échappé à l'assistance:: cette rencontre se tenait le jour même où la Tunisie et l'Union européenne célébraient l'établissement leurs relations diplomatiques, il y a quarante ans. Cela permettait de percevoir en filigrane de toutes les interventions que l'enjeu culturel aussi sera au centre de la politique de voisinage.

D'ailleurs aussi bien la qualité des hauts responsables européens présents que l'enveloppe budgétaire de ce programme d'appui permettent de l'affirmer. C'est une bonne nouvelle pour l'action culturelle en Tunisie! Aux artistes et acteurs culturels maintenant de faire preuve d'audace, d'esprit innovant et de militantisme culturel...

Hatem BOURIAL