Le 7ème art à l’honneur - Le Temps Tunisie
Tunis Jeudi 18 Octobre 2018

Suivez-nous

Oct.
19
2018

Festival International du Film Amateur de Kélibia

Le 7ème art à l’honneur

Mercredi 4 Mai 2016
نسخة للطباعة
Le 7ème art à l’honneur

Les préparatifs vont bon train pour l’organisation de la 31ème session du Festival International du Film Amateur de Kélibia (Fifak) qui aura lieu cette année du 7 au 13 Août 2016 à Kélibia, informe le comité directeur du festival. 

 

Soutenu par le Ministère de la Culture et En collaboration avec le centre national du cinéma et de l’image et la Municipalité de la Ville de Kélibia, la Fédération Tunisienne des Cinéastes Amateurs – FTCA , cette manifestation  qui offrira un nouveau profil vise à favoriser la promotion et la diffusion des œuvres du cinéma amateur et de permettre aux cinéastes amateurs de confronter leurs expériences notamment par les débats consacrés aux films participants et faciliter les contacts entre les diverses cultures nationales. Berceau de la majorité des cinéastes et techniciens de la scène tunisienne, le festival est un lieu incontournable de découverte de nouveaux talents, dont quelques-uns sont devenus célèbres à l’échelle internationale : Nanni Moretti (Italie) – Diego Risquez (Venezuela) – Sheila Graber (GB) - Ahmed Ben Kamla (Algérie) – Férid Boughedir (Tunisie) – Ridha El Bahi (Tunisie)...En dehors des projections, le comité du festival a prévu des compétitions nationale et internationale (amateurs et indépendants, écoles de cinéma), des séances spéciales dédiées à un cinéma ou à un pays ou à un mouvement, des ateliers pour enfants (projection de courts et longs métrages, masques, marionnettes, bandes dessinées). On envisage la projection de trente films dans la compétition nationale, cinquante films encore pour la compétition internationale qui réunit des cinéastes amateurs et indépendants et trente autres films qui représentent les écoles du cinéma. La programmation comporte également des ateliers et master class pour les participants dirigés par des spécialistes tunisiens et étrangers, un colloque animé par des spécialistes et universitaires, des discussions de films en compétition et une compétition nationale de scénarios et de photos. Berceau de la majorité des cinéastes et techniciens de la scène tunisienne, le festival est un lieu incontournable de découverte de nouveaux talents et comme l’a signalé Claude Lelouch, l'un des plus grands réalisateurs français » Le cinéma amateur est tout simplement la meilleure école du monde dans tous les domaines. « Un cinéaste amateur est en effet très complet, rappelle-t-il. Il fait l'acteur, le producteur, l'écrivain, mais s'occupe aussi du montage, du mixage »dit-il

Kamel Bouaouina

Mots-clés: