Crise de résultats et colère des supporters - Le Temps Tunisie
Tunis Lundi 28 Septembre 2020

Suivez-nous

Sep.
29
2020

CAB

Crise de résultats et colère des supporters

Mercredi 9 Mars 2016
نسخة للطباعة

 

Rien ne va plus au CAB.  Même si la situation de l’équipe n’est pas inquiétante, son présent l’est. Aucun but marqué depuis la première journée de la phase retour, trois défaites consécutives et un public en colère qui ne fait qu’envenimer  l’ambiance autour de l’équipe mettre la pression sur les joueurs appelés à à une réaction d’amour propre à partir de la prochaine journée à Kairouan pour éviter des jours plus durs.

Samedi  contre l’Olympique de Sidi Bouzid, les bizertins ont été décevants, loin de leur maîtrise habituelle, avec des lignes très loin l’une de l’autre, des passes à l’adversaire, absence totale d’imagination  et un mauvais placement devant les buts adverses. Bref rien n’a marché, et les solutions ont terriblement manquaient au staff technique pour redresser la barre et éviter l’échec.  C’est que les joueurs n’ont pu faire face à la pression grandissante devant un public qui n’a ménagé personne et dont la manifestation de colère a mal servi les joueurs. 

L’appel au départ de Youssef Zouaoui et la démission du comité directeur n’a fait que mettre de l’huile sur le feu. Hosni Zouaoui, l’adjoint n’est pas allé par plusieurs chemins pour expliquer ce nouveau faux pas. Il a reconnu que son équipe passe par une période creuse et que la concentration a fait défaut aux joueurs qui à force de vouloir gagner ont cédé à la précipitation puis au doute. Il a demandé au public de faire preuve de patience et d’éviter à l’avenir de mettre la pression sur les joueurs. Mehdi Ben Gharbia, très affecté en fin de match et par la défaite et par le comportement du public c’est déclaré très préoccupé par la situation de son équipe,  estimant que la colère du public est compréhensible, mais ne peut aider les joueurs à mieux faire. Il a ajouté que si les fans bizertins ont le droit absolu de crier leur mécontentement, ils doivent le faire par le canal du comité des supporters et non en plein match comme cela a été le cas samedi, il a estimé que leur comportement a perturbé les joueurs leur a fait perdre leur concentration. Les relations pas au beau fixe entre ces mêmes supporters et l’entraîneur Youssef Zouaoui, ont empiré à la fin de la rencontre de samedi contre l’Olympique de Sidi Bouzid. Là encore, le président du CAB a été catégorique : « ce n’est pas parce que l’équipe a perdu un, deux ou trois matchs, que nous allons changer l’entraîneur. Youssef Zouaoui est l’entraîneur du CAB et il le restera. Nous essayerons ensemble de nous pencher sur les problèmes qui entravent la marche de l’équipe, mais nous ne mettons pas en cause les capacités et la valeur de Youssef Zouaoui qui continue de bénéficier de la confiance du bureau directeur. 

S’il est clair que le comité directeur du CAB et son président Mehdi Ben Gharbia tiennent à leur entraîneur et n’ont nullement l’intention de s’en séparer, il est vrai également que les relations entre les fans bizertins d’une part et les dirigeants cabistes et le staff technique de l’autre ne sont pas au beau fixe. Cela nécessite la provocation d’une réunion avec les supporters pour leur expliquer les choix et objectifs de l’équipe afin de donner l’occasion à Youssef Zouaoui et son équipe de poursuivre le travail entrepris pour la relance du football à Bizerte sur des bases solides afin de garantir le moyens et le long terme et éviter des crises du genre vécue ces derniers temps. 

Youssef Zouaoui a préféré pour sa part garder le silence et ne pas faire de déclaration à chaud. Sauf que dans son entourage on n’exclus pas la possibilité de son retrait. Pour connaître la vérité, nous avons essayé de rentrer en contact avec Si Youssef mais sans réussite. 

Affaire à suivre. 

M. Rached

Mots-clés: