Khadija Madani remporte le prix international “Women for change” - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 14 Octobre 2018

Suivez-nous

Oct.
16
2018

Nouvelle distinction tunisienne

Khadija Madani remporte le prix international “Women for change”

Samedi 17 Octobre 2015
نسخة للطباعة

L’avocate et activiste tunisienne dans le domaine des droits de la femme, Khadija Madani a remporté, hier, le prix international “Women for change”, pour son projet “sentinelles de l”égalité des chances”.
Remis lors d’une cérémonie organisée en marge du Forum “Women’s Forum for the Economy and Society”, qui se tient du 14 au 16 octobre 2015 à Deauville en France, le prix est une initiative commune de la Fondation Orange et de “Women’s Forum for the Economy and Society”
D’une valeur de 25 mille dollars, le prix vise à récompenser des projets menés par des femmes africaines et du pourtour méditerranéen qui s’engagent pour la défense des causes de la femme dans leurs pays.
Madani qui a concouru aux côté de quatre autres candidates originaires d’Egypte, d’Espagne, de Jordanie et du Maroc, a pu recueillir 20 mille votes des internautes pour son projet qui consiste à créer une veille sur les pratiques discriminantes à l’égard des femmes.
Avocate à la cour de cassation, fondatrice et présidente de l’Association Vigilance et égalité des chances (AVEC) qu’elle a créée en avril 2011, Khadija Madani a consacré sa carrière d’avocate et de consultante chercheur à la défense des droits de la femme.
Elle est consultante et experte en droit de la famille et en violence fondée sur le genre, elle a collaboré à plusieurs études au plan national et international et à l’élaboration de la stratégie nationale de prévention des comportements violents à l’égard des femmes dans la société et dans la famille.
Elle est aussi titulaire d’un master en Chariaa islamique qu’elle a obtenu en 2004.
Pour sa 3ème édition, Le prix “Women for change” a mis en avant les actions des femmes qui s’engagent pour améliorer la situation des femmes.
La fondation Orange est engagée dans trois domaines à savoir l’éducation, la santé et la culture.