Egalité complète entre les parents dans l’exercice de la tutelle des enfants - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Aug.
23
2019

Caïd Essebsi annonce, à l’occasion de la Fête de la Femme

Egalité complète entre les parents dans l’exercice de la tutelle des enfants

Vendredi 14 Août 2015
نسخة للطباعة
Egalité complète entre les parents dans l’exercice de la tutelle des enfants

Dans une salle pleine à craquer, surtout par les invitées femmes, venues partager au Palais de Carthage, des moments riches en émotions et idées, toutes les catégories sociales étaient présentes, hier…

Le maître des lieux devait prononcer son premier discours devant des représentantes de celles qui, par leur vote massif, ont porté Caïd Essebsi à la plus haute des responsabilités, la magistrature suprême.

Près d’un million sur presque un million quatre cent mille voix obtenues par B.C.E, il les doit aux femmes.

Lorsqu’on se rappelle les célébrations précédentes du 13 Août, au lendemain de la prise du pouvoir par Ennahdha, en 2011, avec des discours remettant en cause le CSP, on comprend, l’ouf de soulagement d’hier.

En élève de Bourguiba, Essebsi a osé et marqué…

Les acquis du CSP commencent depuis hier, à se renforcer. Les derniers obstacles devant l’égalité homme-femme, commencent à être battus en brèche… Béji Caïd Essebsi, a bien renvoyé l’ascenseur à ses centaines de milliers d’électrices. Détails.

Le ton est donné dès le départ.

« Cette fête a, pour moi,  et pour la majorité écrasante des Tunisiens, une saveur particulière parce qu’elle est directement  liée à l’indépendance du pays et à la première réalisation civilisationnelle de la Tunisie indépendante ».

Il vise le C.S.P qu’il considère « sans exagération comme la réforme sociale  la plus profonde de la Tunisie moderne ».

Après un rappel exhaustif  du processus de libération de la femme et des différents postes de responsabilités conquis par la Tunisienne, il évoque l’avenir, qu’il envisage avec plus d’optimisme et de détermination.

Le mot est lancé : « et nous sommes encore plus déterminés, aujourd’hui,  à combattre toutes les formes de discrimination contre les femmes dans le droit et dans la réalité, et nous sommes conscients que les dispositions légales ne sont pas nécessairement concrétisées dans la réalité ».

Après un récit exhaustif des injustices  subies par  la femme, il a annoncé du haut de la tribune : « Nous encourageons toutes les initiatives législatives et réglementaires  pour combattre ce fléau honteux (la violence contre les femmes, NDLR), dans notre société ».

Il ajoute : « Nous demandons au gouvernement qu’il prenne l’initiative dans l’immédiat pour faire appliquer le principe de l’égalité des salaires entre les hommes et les femmes dans les secteurs  agricole et industriel afin de faire disparaître définitivement  la discrimination dans les salaires entre les sexes.

Autant j’apprécie les mesures pionnières du gouvernement en matière d’autonomisation économique des femmes pour multiplier les entreprises économiques  dirigées par ces dernières dans toutes les régions, notamment celles qui souffrent de marginalisation, autant nous demandons avec insistance au gouvernement plus d’efforts pour mettre en place davantage  de mesures fiscales  incitatives et accorder plus de facilités  bancaires pour garantir le succès de tels projets et leur durabilité ».

Et cerise sur le gâteau, il annonce 

« Considérant le principe de l’interdépendance entre la législation et le contexte  et partant  des exigences de la réalité changeante, nous considérons qu’il est impératif  aujourd’hui de faire évoluer le CSP même à plus d’un niveau, notamment en amendant les dispositions relatives à la tutelle des enfants mineurs dans le but d’assurer l’égalité complète entre les parents dans l’exercice  de cette tutelle de manière à lever tous les obstacles à l’établissement  des autorisations et documents officiels  en faveur de l’enfant, et ce, en permettant aussi bien à la mère  qu’au père, sans distinction, d’engager  les démarches à cette fin ».

Ainsi, la Femme aura franchi,  hier, un grand pas vers l’égalité totale avec l’Homme.

Hassine BOUAZRA