Production abondante, prix abordables - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 20 Novembre 2018

Suivez-nous

Nov.
20
2018

Approvisionnement du marché durant le Ramadan

Production abondante, prix abordables

Mardi 16 Juin 2015
نسخة للطباعة
Production abondante, prix abordables

Le ministre du Commerce, Ridha Lahouel, a affirmé , hier, lors d’un point de presse, au siège du ministère, consacré aux préparatifs du ministère en prévision du  mois de ramadan, que des résultats positifs ont été enregistrés, ces derniers jours,  au niveau de la maîtrise des prix et du bon approvisionnement du marché grâce aux efforts déployés et aux mesures urgentes prises par le ministère, dans ce domaine, signalant le recul du taux d’inflation général à 5,3% et du taux d’inflation des denrées alimentaires à 6,2% parallèlement à une baisse des prix des divers fruits et légumes.

Le ministre a indiqué que le mois de ramadan, de cette année, coïncide avec le pic de production des fruits et légumes en Tunisie, et que la production agricole est abondante, et il en est de même de l’offre, de sorte que l’approvisionnement du marché se déroulera dans de bonnes conditions et à des prix convenables, a-t-il dit, insistant sur le souci de veiller au respect de la transparence et de la règle de l’offre et de la demande, soit à travers l’intensification du contrôle économique ou par le recours à l’importation afin d’assurer l’approvisionnement du marché et réguler les prix, à chaque fois qu’il le faut, conformément à l’article 4 de la loi sur la concurrence et les prix. Il a fait remarquer que le citoyen et le consommateur ont commencé à apprécier cette baisse des prix des divers légumes et fruits comme le prix des pêches plates qui a atteint 700 millimes alors qu’il s’était situé, l’année dernière, aux alentours de 4 dinars 500.

Sur un autre plan, le ministre a passé en revue les efforts déployés au niveau du stockage régulateur de certains produits comme le lait et les œufs, notant qu’il a été procédé au stockage de 58 millions de litres de lait et de 198 millions d’œufs. La production nationale de lait a enregistré un excédent exporté vers la Libye et l’Algérie. Il a indiqué que les viandes blanches, celles du poulet et de la dinde, sont abondantes et à des prix convenables, signalant les programmes mis au point par les sociétés nationales spécialisées dans la production, la vente et l’importation des viandes rouges et relevant des secteurs public et privé, en vue d’assurer l’approvisionnement du marché en grandes quantités de viandes rouges importées ou d’origine tunisienne à des prix variant entre 16 dinars le kilo, pour la viande bovine sans os, et 18 dinars pour la viande ovine. D’importantes quantités d’eaux minérales ont été stockées, également. Mais, en plus du stockage, il y a  la production quotidienne ordinaire orientée vers l’approvisionnement du marché.

Sensibilisation

Le point de presse a permis de soulever la question des perturbations enregistrées au niveau de l’approvisionnement du marché en sucre, huile végétale subventionnée, riz et café. Le ministre a appelé l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat à œuvrer pour  fournir ces produits de façon régulière, promettant que le ministère fera, de son côté, le nécessaire afin d’aider à fournir ces denrées. Le représentant de l’UTICA était d’ailleurs présent, ainsi que le président de l’Organisation de défense des consommateurs. Les directeurs généraux du ministère sont, aussi, intervenus pour donner d’amples détails sur les dispositions prises à l’occasion du mois de ramadan, notamment en ce qui concerne l’intensification du contrôle économique. 200 équipes seront mobilisées, chaque jour, à cet effet, contre une moyenne de 80 équipes en temps ordinaire, outre des contrôleurs observateurs chargés de suivre l’évolution et la situation du marché et d’envoyer leurs conclusions à ce sujet. 

Un programme pour l’éducation et la sensibilisation du citoyen et du consommateur a été mis au point afin de prôner la rationalisation de la consommation, comme celle des œufs qui passe à 26 œufs par personne au cours de Ramadan, contre une moyenne de 13 œufs en temps normal, ainsi que celle du pain qui devient du vrai gaspillage alors qu’il s’agit d’un produit subventionné.

Le programme de sensibilisation comporte un paragraphe appelé « le couffin modèle de Ramadan » qui donne des recettes permettant de manger mieux et à moindres frais.

Les interventions ont attiré l’attention, également, sur certaines habitudes tunisiennes contraires aux règles de la santé, au mois de Ramadan, comme l’excès de consommation de sucre et de pâtisseries, ou encore le peu DE temps consacré au repas de rupture du jeûne, car il a été constaté que le Tunisien consacre entre 7 et 8 minutes au repas de rupture de jeûne après 15 heures de jeûne, ce qui est NOCIF pour la santé.

 

Salah BEN HAMADI