Un bilan bien modeste ! - Le Temps Tunisie
Tunis Lundi 28 Septembre 2020

Suivez-nous

Sep.
29
2020

CAB

Un bilan bien modeste !

Samedi 13 Juin 2015
نسخة للطباعة
Un bilan bien modeste !

 

Si l’ESZ a été la belle surprise de la saison, le CAB a constitué une énigme durant cet exercice que les nordiste ont terminé à la peu enviable 8ème place avec 25 points de retard sur le champion soit plus que la moitié des points cumulés par l’équipe à la fin de l’exercice. 

Pourtant tout portait à croire que le CAB était capable de bousculer la hiérarchie du paysage footballistique grâce à la richesse de son effectif étoffé par le retour au bercail de Haten Baratli et de Hassen Harbaoui, l’arrivée de Mosôb Sassi et Wassim Naouara pour compenser le départ de Ben Mustapha au CA, la confirmation des Mathlouthi, Machani, Salhi, Rejaïbi, Kchouk et Darraji. Pourtant, le CAB a été l’ombre de lui-même durant toute la saison et a échoué dans sa tentative de rééditer ses performances des deux saisons précédentes, passant largement à côté de l’objectif tracé au mois d’août, celui de figurer dans le carré d’as et se qualifier à la coupe de la CAF.

Pourtant rien ne laisser présager une telle déroute. Le comité directeur fidèle à ses engagements a ramené Ratko Dostanic pour prendre l’équipe en main. Mais le Serbe a échoué dans son entreprise et n’a fait que confirmer les modestes résultats obtenus avec les quelques équipes de second plan qu’il a entraîné auparavant.  D’ailleurs il n’a pas terminé sa saison et son remplaçant Chiheb Ellili n’a pas été plus heureux et ses choix contestés ont décidé les responsables cabistes à ne pas renouveler son bail pour la prochaine saison.

Le CAB  qui était donné outsider avant le coup d’envoi de la saison a terminé l’exercice avec un bilan plus ou moins équilibré. En effet, les camarades de Jaziri n’ont remporté que 9 matchs contre 7 défaites et 14 matchs nuls. Ils ont scoré à 21 reprises (seul l’USM a marqué moins) soit une moyenne de moins d’un but par match. Cette inefficacité offensive a largement hypothéqué les chances du CAB dans sa conquête d’une place d’honneur. Pourtant ce ne sont pas les attaquants de métier et d’expérience qui ont manqué. Les Rejaïbi, Zway (venu à l’intersaison au mois de janvier), Yassine Salhi, Mustapha Oudrago (avant son passage à l’ASM au mercato hivernal), Mossoôb Sassi et Youssoufa Mbégué pouvaient faire l’affaire de n’importe quelle autre équipe, mais ils ont manqué de finish à l’instar du libyen Mahmoud Zway dont le retour à Bizerte a été tout simplement catastrophique puisqu’il n’a marqué que 2 buts uniquement d’où la séparation consommée avec l’équipe au lendemain de la fin de la saison.  Le CAB doit tout de même une fière chandelle à son compartiment défensif qui n’a encaissé que 20 buts (3ème meilleure défense). Par ailleurs, l’équipe cabiste a fait appel à 3 gardiens de but durant la saison, c’est Wassim Naouara qui a débuté l’exercice, vite relevé par Marouene Brik pour enfin compter sur le jeune Achraf Jelassi appelé à un bel avenir.

Il restera au CAB la coupe pour compenser son échec en championnat, mais sa mission ne sera pas facile face au CSS à Sfax lors du match des huitièmes de finale prévu pour le début du mois d’août prochain. D’ici là, le CAB  aura le temps de se refaire une santé et aborder un nouveau départ. 

M. Rached

Mots-clés: