En avant marche… la jeunesse ! - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Aug.
19
2019

Quand les «Builders» du «Bil Boumhel» voient grand

En avant marche… la jeunesse !

Jeudi 4 Juin 2015
نسخة للطباعة
En avant marche… la jeunesse !

Des jeunes tournés vers un avenir meilleur : le leur et celui d’une nouvelle génération qui s’active pour donner un sens à notre quotidien de Tunisiens lequel sombre de plus en plus dans la médiocrité. On  est allé à leur rencontre ces leaders de demain pour le moins ces ‘’builders’’ d’un avenir meilleur, ces jeunes plein de vie et d’énergie, qui ne désespèrent pas, ne reculent jamais devant les difficultés et surtout ne comptent en aucun cas rebrousser chemin. Alors ? En avant marche la jeunesse. Le monde vous appartient.

 

Ils sont Noor, Salim et les autres jeunes de Boumhel. Peu importe les noms, moins important aussi leur lieu d’habitation. L’essentiel ici est qu’ils sont la fierté de la Tunisie, aujourd’hui, fatiguée et abattue par tant de déceptions en ces temps de désillusions révolutionnaires. 

8h :30 à Tunis, en ce dernier dimanche du mois de mai. La maison de la culture Ibn Rachiq accueillait une foule immense de jeunes venus notamment de la banlieue sud de la capitale pour participer à un évènement dit des Bil Boumhel. Qui sont-ils et qu’est-ce qu’ils entendent par cet évènement Bil ?  

 La réponse nous a été donnée par la jeune organisatrice Noor Arjoun qui souligne que  « Bil renvoie au mot anglais  ‘’Builders’’  ( les constructeurs ) . Il s’agit en fait d’un 'open space conference' fondé aux USA en 2007. Le principe consiste à créer une interaction entre le public et les speakers, lesquels sont invités à relater leurs expériences et à les échanger avec celles des autres. » L’idée est donc de créer un espace de discussion aussi bien émulatif qu’enrichissant. 

Un accueil chaleureux est réservé aux invités. Le sourire aux lèvres les Bil s’activent pour mettre les dernières finitions au décor et aux préparatifs. Ici pas de chef encore moins de ‘’cheftaine’’. Tout le monde est porteur du projet et chacun doit à travers son comportement incarner l’esprit Bil qui favorise l’idée du partage, celle de l’entraide et surtout avoir beaucoup d’humilité intellectuelle. 

Parmi les intervenants dits speakers Myriam Ben Brahim,  vice-présidente d’une ferme thérapeutique pour les Handicapés  a présenté son association et les difficultés qu’elle a rencontrées et donc les défis qu’elle a pu relever. L’intervenante a cité l’exemple  d’une jeune fille qui a refusé de marcher alors qu’elle le pouvait. « Emerveillée par une chèvre, la petite fille a marché sans le savoir.  En fait, on l’a mis en contact avec un animal qui ne va pas la juger et donc elle s’est sentie confiante pour pouvoir marcher. » 

Cette expérience a vraiment  touché l’assistance. 

L'objet de l'intervention suivante était  le développement personnel et spirituel  selon la méthode de la thérapie du bonheur. Le speaker n’est autre qu’un  étudiant à la faculté " IHEC", Ahmed Ben Hassine, un jeune, certifié coach par Dalila et Nedra Ghariani : Co-auteurs du " best-seller"  tunisien " Apprendre à Aimer "et fondatrices du club '' Positive Community " le premier club tunisien dédié à la psychologie positive et au développement du potentiel humain ".

 Ahmed a parlé de la méditation spirituelle, son apport sur l'individu, les bénéfices de cette action sur l'esprit, il a également expliqué la notion de " l'enfant intérieur" qui existe à l’intérieur de chaque être humain. " Je médite, c'est le fait de s'arracher du passé et du futur et vivre le moment présent " commente-t-il.

D’autres thématiques ont été traitées par les intervenants tels que   le travail associatif, le travail musical et l'innovation, etc.   

" Small actions, big differences", était le thème général de cette journée Bil qui a fini par beaucoup apporter à la jeune assistance qui en est sortie avec un enseignement : réussir, c’est bien, mais le faire ensemble est bien meilleur. 

Khouloud Amraoui

Mots-clés: