Le balisage de la Médina a déjà commencé - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

May.
23
2019

Dream City, 5ème édition

Le balisage de la Médina a déjà commencé

Mardi 19 Mai 2015
نسخة للطباعة

 Dream City, c’est la cité des Arts où toutes les formes et les disciplines artistiques se rencontrent. C’est, également, le désir de jeunes artistes tunisiens d’apprivoiser la rue. L’espace public devient la propriété de toutes les créations contemporaines. L’espace urbain et rural se transforme en un atelier géant grâce auquel l’artiste sort de sa sphère fermée et va à la rencontre du citoyen. Les arts contemporains, dans toute leur splendeur, s’offrent sans pudeur aux passants. Les préparatifs de la 5ème édition de Dream City viennent de commencer. Les artistes sont là.
Cette belle initiative est née en 2007. Idée géniale lancée par  deux danseurs chorégraphes,  Selma et Soufiance Ouissi en réponse à l’Etat absolutiste de l’époque, à la censure omniprésente ainsi que le manque d’espaces artistiques. Convaincus par le fait que l’art doit s’émanciper  et aller à la rencontre d’autrui, ils ont créé l’association L’Art Rue pour lutter contre l’isolement des artistes et afin de rendre l’art accessible au grand public. Les arts quittent les salles d’expos et les espaces fermés pour parader et se mettre en valeur dans les rues à la faveur  des itinéraires pluridisciplinaires. Depuis cinq ans maintenant, Dream City met le cap sur la Médina de Tunis. En 2012, il se déploie à travers la Médina de Sfax. En 2013, il ira conquérir et subjuguer l’autre rive de la Méditerranée durant l’événement artistique Marseille-Provence capitale euro-méditerranéenne de la Culture.
Dream City c’est aussi une histoire de chiffres. Ce festival protéiforme et pluridisciplinaire aiguise  la curiosité. Aux dernières nouvelles, en 2013, Dream City a accueilli environ 25 mille personnes autour de 58 créations d’artistes tunisiens entre 2007 et 2012. Depuis qu’il a franchi les frontières, le festival a connu 10 résidences de création  d’artistes venant de partout : Europe, Asie,  région MENA, Afrique et Asie.  C’est ainsi que depuis 2007, un certain 7 novembre, les deux fondateurs de l’association ont réussi à réunir un très grand nombre d’artistes tunisiens et venus d’ailleurs toutes les disciplines confondues pour s’apprivoiser la rue. Une forme de résistance et de rébellion artistique implicite. Une sorte de coup d’Etat artistique. Les rencontres étaient très fructueuses. Les créations artistiques ranimaient les ruelles et les grandes places publiques de la Médina. Le message était clair : la rue appartient aux artistes et aux citoyens.
Dream City 2015 ou comment rêver sa ville
Pour cette 5ème année, Dream City aura lieu à partir du 4 novembre 2015 et se poursuivra durant 4 jours. Sans attendre, les préparatifs ont déjà commencé. En effet, en présence d’une dizaine d’artistes et de créateurs tunisiens et étrangers, l’Art Rue vient d’organiser du 3 au 17 mai 2015, une première résidence artistique de balisage des lieux. L’objectif est de permettre aux artistes d’explorer la Médina de Tunis. Pendant ces deux semaines de découverte, cette pléiade de participants ont parcouru chaque ruelle, se sont enivrés de chaque détail et se sont imprégnés de la magie de ces lieux. L’ambiance était à l’échange, la rencontre, le dialogue et à l’immersion.
Cette première résidence permet à chaque artiste de se choisir l’endroit qui lui sied et qu’il souhaiterait apprivoiser pour créer. Le choix dépend notamment, de la sensibilité de chaque artiste et du type de la population avec laquelle il souhaite interagir. Les rencontres ont, notamment, pour but l’échange entre artistes, abstraction faite de la discipline en vue de définir ensemble les contours et la thématique de leur projet artistique.
Les préparatifs ne s’arrêteront pas là. Une seconde résidence d’exploration se tiendra entre juillet et septembre afin de permettre à d’autres artistes de baliser les lieux. Celle-ci sera relayée par une 3ème et dernière résidence de création et de production, cette fois-ci. Elle se déroulera durant un mois entre septembre et octobre. Il s’agira de commencer déjà la phase de la production des œuvres, de la mise en place du décor, de la préparation des costumes et des accessoires.  Parmi les artistes étrangers présents, nous citons dans la performance théâtrale : le syrien Omar Abou Saada (performance théâtrale), le Français Jean-Paul Delore, l’Egyptienne Leila Soliman, le Belge Ruud Gielens ou encore Tim Zulauf de la Suisse.
D’autres performances sont prévues telles que la danse, les arts plastiques, la photographie, etc…
Pour l’édition 2015,  «Dream City» invite les citoyens à découvrir autrement leur ville à travers 3 itinéraires ponctués par des propositions artistiques protéiformes. Une occasion de revisiter notre patrimoine architectural et culturel au gré d’œuvres artistiques déambulatoires. Les férus se croiseront et échangeront autour de créations contextuelles au fur et à mesure qu’ils avancent. L’art se rapproche du public. L’art se décloisonne et la rue se mue en art et festoiements.

Melek LAKDAR