Le classique revisité - Le Temps Tunisie
Tunis Jeudi 6 Août 2020

Suivez-nous

Aug.
7
2020

A la Galerie Saladin

Le classique revisité

Mardi 28 Avril 2015
نسخة للطباعة
Le classique revisité

L’exposition de l’artiste-peintre Habib Jemaï à la Galerie Saladin de Sidi Bou Saïd se poursuit jusqu’au 08 mai prochain. En semi-abstrait, il nous présente 30 tableaux en acrylique et aux différents formats où les couleurs sont plutôt gaies et vives, révélant une attitude  pleine d’impressions et d’expressions et débordant d’optimisme.  Des tableaux où les thèmes traditionnels (médina, souks, quartiers populaires…) sont traités d’une manière nouvelle. Ce sont des sujets classiques revisités par l’artiste avec une approche moderne. « Ce sont des souvenirs qu’on a vécus avec une touche personnelle moderne », nous a déclaré l’artiste.

   Habib Jemaï est un artiste peintre diplômé de l'Ecole des Beaux Arts de Tunis en 1970, (spécialité arts graphiques). Il est membre de l'Union des Artistes Plasticiens de Tunisie depuis sa création. Il fit plusieurs expositions personnelles et participa à des expositions collectives en Tunisie et à l'étranger. Il est lauréat de plusieurs prix portant sur les logos, emblèmes et affiches dont le célèbre logo de l'Office du Tourisme Tunisien en 1973 et l'emblème de la ville de Tunis. Sa dernière exposition personnelle remonte à 2013 à la Galerie Saladin.

 Des toiles de Habib Jemaï se dégagent la gaité, le bonheur et la joie de vivre. Même les thèmes choisis dans cette exposition révèlent cette idée d’optimisme et concrétisent ce grand espoir en l’avenir. « Cela fait deux bonnes années que je suis absorbé dans la préparation de cette exposition, nous confia l’artiste, une trentaine d’œuvres où j’ai essayé de peindre le plaisir du présent ! » Toujours avec la même verve et la même passion, l’artiste nous invite à un voyage dans le passé, le patrimoine, où ce monde se transforme en un univers nouveau qui rappelle certes le passé, mais qui a trait au présent et qui renvoie même vers l’avenir. C’est une vision personnelle de la médina, de son architecture, de ses habitants, de ses ruelles, comme dans les toiles intitulées « Les traditions », « Parole au passé », « Le jour du marché », « Le village »… Aussi peut-on remarquer presque dans toutes les toiles que les gens peints par l’artiste sont toujours en foule, les individus en troupe, mais on ne voit jamais de personnages isolés ou écartés du groupe, comme si l’artiste appelait à l’union et à la solidarité de tous, surtout après cette désunion et cette divergence que les citoyens ont connues depuis quelques années, dues surtout aux antagonismes politiques et idéologiques qui ont marqué le pays depuis la Révolution ! Cependant, l’attention du peintre est parfois arrêtée sur un petit groupe de gens ou une foule restreinte d’individus pour en dégager les menus détails.

   En général, dans ces travaux de Habib Jemaï, les personnages ne sont pas pris chacun à part : ils sont dans la foule dense, grouillante et nombreuse, quoiqu’ils soient différents et divers les uns des autres. Cette diversité est d’ailleurs très reconnaissable de part la variété chromatique utilisée par l’artiste. Cette hétérogénéité de la foule semble être voulue par l’artiste, car les gens d’une même communauté ne peuvent être que multiples et mélangés, condamnés à vivre ensemble. D’où le refus  de la solitude et de l'isolement chez l’artiste qui peint ces gens toujours ensemble, tout proches les uns des autres, qu’ils soient dans le souk ou dans la rue, mus par de perpétuels mouvements que le peintre a su révéler grâce à une palette riche et bien chargée de couleurs claires et gaies où un grand optimisme est envisagé. Et là, on comprend bien que l’artiste a abandonné les couleurs chaudes et sombres, utilisées dans d'anciennes œuvres, vers d'autres plus claires et plus lumineuses, porteuses d’espoir en l’avenir. A la question pourquoi il a opté cette fois-ci pour les couleurs plutôt claires et gaies, l’artiste nous a répondu simplement : « Parce que je suis heureux et je suis amoureux du monde, de la vie, de tout ! » En effet, on ressent dans ces couleurs une grâce lumineuse et dans les motifs une certaine fantaisie créatrice propre à l’artiste. Quant aux titres des différents tableaux, comme « Promenade », « Lumière », « La nature », « Mouvement », « Evasion », « La joie », « Le bonheur », ils révèlent la tendance de l’artiste à envisager un avenir meilleur, plein de lumières et de clartés. En résumé, c’est un nouveau regard sur la Tunisie nouvelle !

 Hechmi KHALLADI