Ben Yahia: «Manque de finish»/ Kebaïer: «Parité satisfaisante» - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 20 Avril 2018

Suivez-nous

Apr.
20
2018

A domicile, l’EGSG rate le coche contre l’ASM

Ben Yahia: «Manque de finish»/ Kebaïer: «Parité satisfaisante»

Mardi 14 Avril 2015
نسخة للطباعة
Ben Yahia: «Manque de finish»/ Kebaïer: «Parité satisfaisante»

El Gawafel avait un besoin urgent de points pour améliorer son classement et éviter une fin de saison difficile, l’AS Marsa plus à l’aise cherchait à obtenir son premier succès en déplacement de la saison. C’est dans ce contexte que c’est déroulée la rencontre dimanche denier sous un soleil de plomb qui n’a pas aidé les joueurs à se donner à fond et à aller au bout de leur objectif. Le match même s’il n’a pas été d’un bon niveau, il a été âprement disputé, et chacune des deux équipes aurait pu prétendre s’adjuger les points de la victoire. mais finalement c’est un score de parité qui a sanctionné les débats. 

Khaled Ben Yahia à la recherche de sa première victoire avec l’EGSG a opté pour l’offensive en alignant trois attaquants d’entrée tout en exerçant un pressing haut sur les joueurs de l’entrejeu marsois afin de les acculer à la faute. Mais si les miniers ont été les premiers sur le ballon et ont gagné certains duels au milieu de terrain, ils ont manqué d’imagination en phases offensives et ont trop compté sur les transversales après avoir compris que le passage par le centre était presque impossible, car Karim Ben Amor et Kozdoghli étaient aux aguets et n’ont rien laissé passer. Entretemps, le gardien Trabelsi a été une fois encore déterminant dans ses interventions et a sauvé plus d’une situation compromettante. 

Ben Yahia explique cette carence offensive par la pression qui handicape les joueurs et ne leur permet pas de s’exprimer de la meilleure manière. Il estime que le travail entrepris pour dépasser cet état psychologique devrait donner ses fruits lors des prochaines rencontres afin de retrouver le finish qui a manqué lors des dernières rencontres. 

Pourtant l’EGSG a dominé une grande partie du match et le pressing exercé pour créer le surnombre en attaque aurait pu donner de meilleurs résultats n’était la précipitation de Wilferd, Skander Escheikh, Lachkham et Chehbi qui ont manqué de finish devant Trabelsi. Cette indigence offensive de la part des gafsiens a poussé leur entraîneur à multiplier les changements et le placement des joueurs, sans pour autant parvenir à trouver la faille dans un dispositif défensif marsois bien en place. 

De leur côté les marsois qui se sont présentés à ce rendez-vous en l’absence de leur défenseur Maher Laâbidi, de leur stratège Bilel Ben Messaoud (rentré en seconde période) et surtout Amir Omrani laissé au repos, ont opté pour le verrouillage défensif tout en procédant par des contres menés par Abbés et Yahia qui n’ont été très inspirés pour prendre le dessus sur Thamri performant à souhait depuis quelques semaines. Pour Mondher Kebaier ce résultat de parité est satisfaisant par rapport au volume de jeu fourni par l’adversaire et les occasions manqués par ses joueurs.  Dans son analyse de la rencontre, l’entraîneur marsois a souligné la pression exercée par son adversaire du jour, mais a également relevé la combativité débordante des siens qui auraient pu mieux exploiter les espaces concédés par les Gafsiens qui se découvert dangereusement mais ont été souvent suppliés par leur gardien.

Ce résultat s’il satisfait les Marsois, n’arrange pas les choses pour El Gawafel qui n’a ramassé que 2 points de ses quatre dernières sorties. Bien peu pour se dégager de la zone de danger.

M. Rached