Accord imminent sur des augmentations salariales dépassant les 6% - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 12 Juillet 2020

Suivez-nous

Jul.
12
2020

Négociations sociales dans le public

Accord imminent sur des augmentations salariales dépassant les 6%

Mardi 10 Mars 2015
نسخة للطباعة
Un autre round de négociations sur les majorations salariales pour 2015 et 2016 devrait démarrer le 1er mai
Accord imminent sur des augmentations salariales dépassant les 6%

Dernière ligne droite pour le nouveau round de négociations sociales dans la fonction publique et le secteur public entamé fin février. Un accord sur des augmentations salariales au titre de l’année 2014 devrait être conclu entre le gouvernement et l’l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT) d’ici deux semaines au plus tard, selon des sources syndicales.

Les deux parties ont en effet convenu depuis le 3 mars d’accélérer le rythme des négociations en  tenant deux réunions par semaine. 

Cet accord devrait permettre l’octroi de  majorations salariales de plus de 6% au profit de quelque 700.000 fonctionnaires et 200.000  salariés des établissements publics, a-t-on ajouté de même source.  

L’accord devrait aussi comporter une disposition relative au  paiement d’un rappel de majorations des salaires sur trois tranches à partir du mois d’avril prochain.  

Lors des négociations, l’UGTT a en effet  rappelé  en effet que le taux d’inflation s’est situé à environ 6% par an au cours des deux dernières années, tout en indiquant  que les salariés du secteur public n’ont pas bénéficié de majorations au titre de l’année 2013.  

L’organisation, qui compte plus de 750 mille adhérents, s’est aussi attachée au lancement d’un autre round de négociations sociales sur les majorations des  salariales dans les secteurs public et privé au titre des années 2015 et 2016 le plus tôt possible. 

Ce nouveau round de dialogue social devrait démarrer le 1er mai prochain. 

Réformes économiques et sociales 

L’UGTT souhaite, par ailleurs, ouvrir des discussions avec le gouvernement et l’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICA, la centrale patronale) sur les grandes réformes économiques et sociales qui doivent être mener dans les années à venir,   à l’instar de la réforme de la fiscalité,  la réforme de l’éducation, la mise à niveau des établissements publics de santé , la révision du Code du travail,  les perspectives des entreprises publiques et la réforme des régimes de sécurité sociale. 

A noter que le gouvernement des technocrates  Mehdi Jomâa avait refusé tout au long de l’année écoulée de lancer un nouveau round de négociations sociales dans le secteur public, arguant de la situation difficile des finances publiques.  

Le nouveau cabinet issu des élections législatives du 26 octobre a, quant à lui, accepté le principe de l’octroi de majorations salariales aux fonctionnaires et aux salariés des entreprises publiques dans l’espoir d’apaiser les tensions sociales et de nouer des rapports des bons rapports avec l’UGTT. 

A noter par ailleurs que l’UGTT et l’UTICA avaient signé en mai dernier un accord relatif aux augmentations salariales dans le secteur privé malgré une conjoncture économique nationale morose. 

Cet accord a  porté sur  des augmentations salariales de 6% ainsi qu’une majoration de 10 dinars de l’indemnité du transport au profit de quelque 1,5 million de salariés répartis sur plus de 50  secteurs d’activités régies par des conventions collectives sectorielles.

Walid KHEFIFI