Détournée, séquestrée et violée - Le Temps Tunisie
Tunis Mercredi 14 Novembre 2018

Suivez-nous

Nov.
15
2018

Détournée

Détournée, séquestrée et violée

Dimanche 8 Mars 2015
نسخة للطباعة

Une jeune fille était sur le chemin menant au Souk Moncef Bey dans la capitale. C’est un quartier en général sans problèmes car toujours plein de monde et une personne seule, même s’il s’agit d’une fille, n’avait pas à s’inquiéter, mais des fois, la malchance guette certaines personnes.

 C’est ce qui est arrivé à cette jeune fille qui voulait faire des courses au Souk pré cité. Elle marchait normalement mais ne savait pas qu’elle était épiée et suivie par trois individus sans foi ni loi. Dès qu’elle a pris une ruelle peu fréquentée elle a été cernée par les trois malfaiteurs qui sont descendus de leur voiture pour la tenir fermement et l’embarquer. Ils l’ont menacée de mort si elle oserait crier ou appeler du secours.

Ils ont démarré en trombe en direction de la ville de « Fouchana » non loin de la capitale. Ils l’ont forcée à entrer dans une maison appartenant à l’un d’eux. A tour de rôle ils l’ont violée alors qu’elle les suppliait. Ne s’arrêtant pas à cela, ils l’ont emmenée par la suite dans un atelier de confection gardé par un agent. Ils lui ont proposé d’avoir un rapport avec elle. Ce dernier ne s’est pas fait prier. Il l’a emmenée dans un dépôt de marchandise et a assouvi à son tour son instinct bestial.

C’est ce dernier acte qui a mis fin à la détresse de la jeune fille. Elle a profité d’un moment d’inattention de ce gardien pour téléphoner à la police de secours et leur demander de la sauver des griffes de ces voyous. Elle a, bien entendu donné le nom et l’adresse de l’usine.

Les quatre individus ont commencé à programmer pour la soirée un festin avec beaucoup de bouteilles et ne s’attendaient jamais à être découverts. Quelques instants plus tard, l’arrivée des agents de la brigade d’intervention a mis fin au calvaire de la fille. Elle a été libérée. Trois individus ont été arrêtés alors que le quatrième avait pu s’échapper. Il demeure encore en fuite mais finira par être capturé.

Interrogés, ils n’ont pu qu’avouer leur forfait. La confrontation avec la victime a permis de confirmer les faits.

Les inculpés ont été placés en détention en attendant leur traduction devant une chambre criminelle pour répondre de leurs actes.

AA

Articles liés