Situation sécuritaire: Le ministre de l’Intérieur : une nette amélioration, mais il faut rester vigilants - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Apr.
19
2019

Situation sécuritaire

Situation sécuritaire: Le ministre de l’Intérieur : une nette amélioration, mais il faut rester vigilants

Dimanche 15 Février 2015
نسخة للطباعة
Situation sécuritaire: Le ministre de l’Intérieur : une nette amélioration, mais il faut rester vigilants

Lutter contre le terrorisme et rétablir la sécurité figurent parmi les priorités du gouvernement, a déclaré le ministre de l’Intérieur, Najem Gharsalli, en marge d’une visite qu’il a effectuée, hier, dans le gouvernorat de Nabeul.

S’agissant des Tunisiens de retour de Syrie, il a indiqué que c’est un « dossier sensible suivi de très près par le ministère ».

Il a, dans ce contexte, précisé que toutes les mesures ont déjà été prises, à savoir le suivi, le contrôle et le renvoi devant la justice en cas de nécessité afin de préserver le pays de ce danger.

Il n’est, toutefois, pas possible de fournir de plus amples détails sur le traitement de ce dossier, vu son aspect sécuritaire, a-t-il dit, soutenant que « ces groupes ne seront pas une menace pour la société tunisienne ».

Le ministre a, toutefois, affirmé, dans une déclaration à l’Agence TAP, que tant que des menaces existent, les mesures sécuritaires préventives seront maintenues.

Selon lui, la situation sécuritaire a enregistré une nette amélioration, mais « il faut rester vigilants ».

Il a, par ailleurs, précisé qu’il est, aujourd’hui, en visite dans le gouvernorat de Nabeul, pour saluer le travail remarquable des forces de l’ordre et des agents de la garde nationale, accompli dans la région lors de la dernière période.

 « C’est, également, a-t-il ajouté, en hommage à toutes les forces de sécurité qui ont mené des opérations qualitatives de lutte antiterroriste à Nabeul, Hammamet, Tunis et à Siliana que je suis là aujourd’hui ».

A Soliman, le ministre s’est rendu au poste de police de la ville où il a pu constater l’état de délabrement des lieux, qualifiant de « catastrophiques » les conditions de travail. Il a, à cette occasion, décidé la fermeture du poste de police et la location d’un nouveau local en attendant la rénovation de l’ancien.

Lors de sa visite, le ministre a, en outre, inauguré le nouveau district de la sûreté nationale de Soliman et le poste de la garde nationale à Belly (délégation de Bouargoub). Il a, aussi,

visité l’école de la Garde nationale et de la Protection civile de Bir Bouregba.