Après trois siècles de sommeil, l’horloge de Testour s’est réveillée comme Ahlou Al Kahf! - Le Temps Tunisie
Tunis Mercredi 14 Novembre 2018

Suivez-nous

Nov.
15
2018

Patrimoine

Après trois siècles de sommeil, l’horloge de Testour s’est réveillée comme Ahlou Al Kahf!

Jeudi 12 Février 2015
نسخة للطباعة
Après trois siècles de sommeil, l’horloge de Testour s’est réveillée comme Ahlou Al Kahf!

Une horloge équipe le haut du minaret de la grande mosquée de Testour (Tunisie). Elle est semble-t-il, unique dans le monde musulman et en Afrique. Les aiguilles de cette horloge andalouse ont la particularité de tourner dans le sens anti-horaire ! Les chiffres sont tous orientés vers le centre. De ce fait le chiffre 6 se lit 9. Le chiffre 9 est couché sur son dos alors que le chiffre 3 est couché sur son ventre !

Suite à mes recherches, il s’avère que les horloges de cette époque sont configurées de cette manière.

Il existe quelques horloges dans le monde qui tournent dans le sens anti-horaire ! On peut citer à titre d’exemple une horloge à l’extérieur de l’Hôtel de ville à Prague (Tchéquie) dans un quartier juif. Les chiffres sont en caractères hébreux et vont de 1 à 12, alors qu’une autre se trouve à l’intérieur de l’église Sainte Fiori à Florence (Italie) dont les chiffres romains sont inscrits sur le cadran et vont de 1 à 24. Chose curieuse à Florence l’heure zéro commence au coucher du soleil de la journée précédente.

On constate donc que les trois religions monothéistes sont unies sous le même soleil qui nous dicte comment faire tourner nos aiguilles de droite vers la gauche ! 

On remarque aussi comment « Saydouna Daoud » (prophète David)  a laissé son empreinte avec ses étoiles sur le côté droit du minaret ou « Khatem saydouna Solaymane » sceau de Salomon. 

Plus qu’un simple lieu de culte, la grande mosquée Andalouse de Testour et son horloge sont un symbole bien clair de paix et de tolérance, englobant les principales valeurs des trois  religions monothéistes !

Quelle merveille cette horloge Andalouse en haut du minaret de la grande mosquée de Testour!

 Au secours de l’horloge Andalouse de Testour !

L’horloge Andalouse vieille de trois siècles et abandonnée à son sort, ne mérite-t-elle pas une attention particulière ? Ne mérite-t-elle pas qu’on lui redonne une deuxième jeunesse ? Ne doit-on pas sauvegarder notre patrimoine et le mettre en valeur ?

Etant de formation ingénieur, on m’a appris à ne pas abandonner une machine ou un équipement en panne ! Alors sans hésiter, je me suis mis à élaborer une bonne étude sur plusieurs niveaux. Préparer un solide dossier relatif aux données historiques, techniques, financières et institutionnelles. 

Ce projet a été vivement accueilli aussi bien par les citoyens, que par  les associations, les institutions publiques,   la Municipalité de Testour, l’Association de Sauvegarde de la Médina de Testour, le Ministère de la Culture et l’Institut Goethe, qui ce dernier, l’a d’ailleurs intégré dans son projet « Me3marouNa » pour la sauvegarde du patrimoine dans la région de Testour, 

Le sens anti horaire des aiguilles lui confère une particularité, une originalité, une exception et une curiosité. Le plus important pour une horloge, surtout une si vieille horloge,  est de tourner et d’indiquer l’heure exacte ! 

Il faut absolument (et il est temps) réveiller cette Horloge andalouse de son sommeil qui a trop duré trois siècles durant comme « Ahlou Al Kahf » ! A leur réveil ils ont trouvé une nouvelle monnaie et une nouvelle société. 

Une belle participation citoyenne pour la sauvegarde du patrimoine

Plusieurs actions de sensibilisation médiatique, presses écrites, radios et télévisions ont donné leurs fruits. En plus des manifestations sur place à Testour ou ailleurs organisées par l’institut Goethe, l’Association de Sauvegarde de la Médina de Testour et la Municipalité de Testour, sous la houlette du Ministère de la Culture, la collecte des fonds pour la réparation de ce bijou Andalous s’est déroulée activement et pas uniquement par les citoyens de Testour, mais aussi de la part de plusieurs autres régions du pays ! Un bon nombre ont fait le déplacement de Tunis et tous ceux qui jalousent notre patrimoine ont cotisé ou participé de près ou de loin, chacun selon ses moyens. 

Les amoureux de la civilisation andalouse et de la sauvegarde de notre patrimoine, ont tenu à remettre cette horloge à l’heure. Cette horloge doit nous indiquer de nouveau l’heure andalouse à la manière Andalouse ! A son réveil en décembre 2014, elle n’a plus trouvé les Deys, ni les Beys, ni Bourguiba, ni Ben Ali et ni Marzouki. 

Une belle action citoyenne participative 

Cette opération réussie est un bel exemple d’une solidarité des citoyens, aboutissant à une action participative de sauvegarde du patrimoine.

Il y a quelques siècles, l’horloge était jadis, mise à l’heure chaque jour en se référant au cadran solaire se trouvant dans la cour de la mosquée. Actuellement elle est mise à l’heure chaque minute moyennant une toute petite antenne satellite ! 

Alors, si vous devez régler l’heure de votre montre, allez tout de suite à Testour ! !

Abdel Halim KOUNDI

 (Ingénieur)