L’enfer est pavé… - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 23 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
25
2018

Chronique

L’enfer est pavé…

Mercredi 28 Janvier 2015
نسخة للطباعة

Le raisonnement tient la route ; on est bien d’accord : les islamistes n’ont commencé à constituer une menace pour l’Occident qu’à partir du moment où l’Occident à commencé, en s’alliant aux Américains, à s’attaquer à eux. Un pays que l’on bombarde sans qu’il y ait un lien direct, de cause à effet est un pays qui, potentiellement, naturellement, fera tout pour que cette ingérence soit payée de retour. Il va de soi que le « renvoi d’ascenseur » se fera sur le même mode de respect mutuel, et d’extrême civilité. 

Islamistes, et non pas musulmans. La nuance vous agace Michel Onfray ? Il se trouve qu’il s’avère être, autrement regrettable, qu’un intellectuel, qui se fend d’avoir créé l’Université populaire pour parer aux inégalités des chances en la matière, devrait, et c’est bien la moindre des choses, savoir peser ses mots lorsqu’il touche à des domaines, dont la perception lui échappe complètement. Car, s’il n’est pas à côté de la plaque, s’agissant de sa lecture du Coran, ici en l’occurrence, cela y ressemble fortement. Le problème, c’est qu’il persiste et signe, comme samedi dernier dans « On n’est pas couchés » de Ruquier, où il reprend, dans la même veine que sa chronique du 10 janvier 2015 dans la revue « Le point », les mêmes arguments qui donnent le vertige, et nous en bouchent un coin. De Houellebecq, pauvre incompris !, visionnaire de la première heure, vilipendé à tort lors-même qu’il ne faisait que dénoncer une bien triste « réalité », à savoir que les musulmans, seraient responsables de tous les maux de la terre puisque leur Coran serait un concentré de violence et de haine, jusqu’au rappel de la tragédie du 7 janvier, qui ne ferait, à l’entendre, que conforter sa thèse : les musulmans seraient coupables, de toute façon,  par essence, et par héritage, de tout ce qui arrive. Mais les « bons musulmans » existent, attention !, ajoute-il magnanime et bienveillant… 

Au fait, c’est quoi un bon musulman Michel Onfray ? Fastoche : c’est celui qui ne respecte ni les Textes, ni les préceptes coraniques. Parce que, voyez-vous, au cas où vous l’ignoriez, le Coran stipulerait, toujours selon lui, et cela en guise d’exemple, qu’il serait extrêmement bien vu d’égorger les juifs. Stupeurs et tremblements ! Etes-vous sérieux Michel Onfray ? Si c’est bien le cas, c’est vraiment très grave…

Lors-même qu’un peu partout dans le monde, l’on commémore, dans l’émotion la plus vive, le 70ème anniversaire de la libération des camps de la mort, rappelez-vous qu’il n’ ya pas si longtemps, à moins que vous n’ayez la mémoire un peu courte, -ah, oui, sélective-, tout était prétexte à s’en prendre aux juifs, qui étaient, hier encore, responsables de tous les maux de la terre. Aujourd’hui, ce seraient les musulmans. Que suggérez-vous ? Que ces derniers, à moins de renier leur Texte sacré, soient pendus haut et court sur la place publique ? 

Si ce n’est pas de l’incitation à la haine, ça y ressemble fortement…

Samia HARRAR