Le peuple maître de son destin - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 11 Novembre 2018

Suivez-nous

Nov.
13
2018

L'éditorial

Le peuple maître de son destin

Mercredi 14 Janvier 2015
نسخة للطباعة

L’Histoire immédiate se joue à partir d’aujourd’hui, 14 janvier 2015, au moment de la cérémonie officielle, qui aura lieu en présence de chefs d’Etat étrangers, amis de la Tunisie.
Béji Caïd Essebsi, en réussissant, en deux années seulement, l’équilibre du paysage politique, jusqu’à l’éviction par les urnes de la Troïka, a remis la Tunisie sur la trajectoire de la Démocratie, en cohérence avec l’Islam de chez-nous, modéré et ouvert sur le monde.
A Carthage, Caïd Essebsi a toujours un droit de regard sur la vie interne bouillante de son parti où de hauts responsables sont totalement opposés à tout rapprochement avec Ennahdha qui connaît à son tour beaucoup de remous internes, pour la même raison.
Les grands de ce monde, qui sont à Tunis savent que nous n’avons qu’un seul choix : relancer la vie démocratique dans le cadre des revendications légitimes…
Ils sont appelés par conséquent à être vigilants et solidaires avec le peuple tunisien, sans ingérence aucune ! La Tunisie ira jusqu’au bout.
Démocratie et modération : sont les maîtres mots… Liberté et dignité ont bien été les slogans de la Révolution.
De toute façon, la plus belle leçon tirée par le peuple, le 14 Janvier 2011, est sa prise de conscience de sa valeur réelle, sa force inouïe, chaque fois qu’il ose abattre le mur de la peur.
23 ans durant, il a laissé faire la dictature.
Avec le départ forcé ou manigancé du dictateur déchu, les Tunisiens ont été grisés par leur force. Ils ne crouleront plus jamais sous le silence. Désormais, ils  savent qu’ils peuvent déplacer des montagnes et affronter tous les obstacles qui pourront se dresser sur leurs chemins.
Ils l’ont prouvé lors de tous les rendez-vous électoraux.

 

Hassine BOUAZRA