Le projet TAPARURA labellisé par l’Union Pour la Méditerranée - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 19 Septembre 2017

Suivez-nous

Sep.
19
2017

Coopération régionale en Méditerranée

Le projet TAPARURA labellisé par l’Union Pour la Méditerranée

Vendredi 12 Décembre 2014
نسخة للطباعة

En plus de la labellisation UPM (Union pour la Méditerranée), le projet TAPARURA va bénéficier d'un don de près de 500 milles euros destinés au financement d'une assistance technique en tant que projet urbain de développement durable.

En effet, selon Mohamed Gouider, PDG de la Société d'Etude et d'Aménagement des Côtes Nord de la Ville de Sfax (SEACNVS), les hauts fonctionnaires  des 43 Etats membres de l’Union Pour la Méditerranée « UPM », ont approuvé, lors de la réunion tenue à Barcelone, le 04 décembre 2014, la labellisation du projet Taparura ainsi que celle de quatre autres projets visant la promotion de l’employabilité des jeunes, la création de nouveaux postes d’emploi, le développement urbain durable et la transparence dans la gestion de l’eau . 

Une première pour un projet tunisien

Taparura se présente ainsi comme le premier projet tunisien, en tant que projet de développement urbain durable, à obtenir cette distinction qui lui facilitera l'accès aux financements, du moment qu’il va bénéficier de la garantie de l'Union pour la Méditerranée auprès des investisseurs et des bailleurs de fonds. 

Un don de 500 000 euros

De plus,  grâce à  cette labellisation UPM, le projet TAPARURA a été  choisi par l’Union pour bénéficier du financement des projets urbains « UPFI », dans le cadre du projet d’identification de l’initiation du financement des projets urbains, ce qui lui  permet de bénéficier d’un don  d’un montant allant jusqu’à 500 000 Euro, montant destiné au financement d’une assistance technique, notamment pour l’élaboration de l’étude du Plan d’Aménagement de Détails de la totalité de la zone TAPARURA.

A noter que cette assistance technique va démarrer début Février 2015 après la désignation par l’UPM des Bureaux d’Etudes dans diverses spécialités. A signaler aussi, que, selon le PDG de SEACNVS du projet, l’un des multiples avantages de la labellisation est de favoriser l’éligibilité du projet Taparura à des crédits de l’ordre de 400 millions d’euros auprès de l’UPM, à la demande de l’Etat Tunisien, le cas échéant.

Labellisation du projet de protection du Lac de Bizerte

Pour rappel, le 4 octobre 2013, les hauts fonctionnaires des 43 États membres de l’UPM avaient approuvé la labellisation de deux projets, à promouvoir par l’UPM, parmi lesquels figure le projet environnemental « Programme intégré pour la protection du lac de Bizerte contre la pollution »,  qui « permettra d’appliquer des méthodes durables de protection des points sensibles de pollution et de prévention de leurs sources, pouvant affecter la qualité environnementale des écosystèmes marins et côtiers et la qualité de vie de la région de Bizerte, dans le nord de la Tunisie. Ce projet, qui est promu et mandaté par le ministère de l’Équipement et de l’Environnement de la Tunisie, visera à éliminer les principales sources de tous les types de pollution affectant le lac de Bizerte ou les populations qui vivent sur ses rives, afin de garantir un environnement sain et de permettre un certain niveau de qualité de vie et d’activités urbaines et économiques durables telles que l’agriculture, l’industrie, le tourisme, l’aquaculture ou la pêche. Le projet bénéficie d’un budget total de plus de 90 millions d’euros alloué par l’Etat tunisien sur une période de 5 ans (commençant en 2014) », précise une publication de l’UPM.

Taieb LAJILI

Mots-clés: