Après une absence de 7 années, le TO canadien Traditours, revient en Tunisie - Le Temps Tunisie
Tunis Samedi 15 Décembre 2018

Suivez-nous

Dec.
16
2018

Tourisme: Bonne nouvelle

Après une absence de 7 années, le TO canadien Traditours, revient en Tunisie

Samedi 22 Novembre 2014
نسخة للطباعة

La Tunisie ne cesse de se positionner sur le marché canadien. Elle  accueille chaque année autour de 11.000 visiteurs, avec un pic en mars et juin. Mais, si ces chiffres semblent faibles, le poids des visiteurs venus de ce pays n'est pas négligeable. Le nombre total des Canadiens partants à l'étranger est estimé à 16600 voyageurs (12 millions à destination des Etats-Unis d'Amérique, 4 millions à destination de l'Europe et 1 million vers l'Asie et l'Afrique. Les 24 Tour-opérateurs canadiens commencent à s’intéresser à la Tunisie. 16 commercialisent la partie francophone et 8 la partie anglophone. C’est le cas du géant de l’industrie canadienne du tourisme, Traditours, qui a décidé de se repositionner de nouveau sur la Tunisie après une absence qui a duré 7 années, avec le lancement d’une page web spécialement conçue pour les voyageurs désireux de s’y rendre. « Un signal positif pour la destination » a commenté le représentant de l’ONTT à Montréal, Issam Kheireddine.
Le premier package mis en place par le voyagiste porte sur un séjour de 17 jours en Tunisie à partir du 28 avril 2015 commercialisé à partir de 3495 $ canadiens qui consiste en un circuit du nord au sud baptisé « enfin tout un pays réuni ». L'agence Voyages traditours est reconnue comme le spécialiste des voyages à thème. L'entreprise propose des circuits uniques à travers le monde. Le souci du détail, l'expertise hors pair de l'équipe Traditours dans chacune des destinations ainsi que l'accueil privilégié réservé à ses voyageurs rendent les séjours exceptionnels. L`entreprise propose des circuits uniques à travers le monde notamment  le souci du détail, l’expertise hors pair de ses équipes dans chacune des destinations ainsi que l’accueil privilégié réservé à ses voyageurs rendent les séjours exceptionnels. L’ONTT Montréal fait de son mieux pour bien promouvoir la Tunisie. Un programme promotionnel de la destination Tunisie au Canada se déploie sur plusieurs voyages de presse, éductours et participations à une douzaine de salons tout le long de l'année 2014-2015, Parmi ces salons figurent notamment le "Toronto's Ultimate Travel Show" à Toronto, le "Travel and Vacation Show", à Ottawa et le "Salon international tourisme et voyages" à Montréal. La   clientèle canadienne est une clientèle hiver où les ventes commencent en septembre pour finir en juin, avec majoritairement des seniors. La durée moyenne de séjour des Canadiens en Tunisie va de 15 jours à  3 mois, voire même 6 mois pour certains. C’est un marché qui pourrait résoudre en partie notre problème de saisonnalité. Toutefois, le premier critère des voyagistes, c’est la sécurité et la stabilité politique du pays de destination.
Les clients se renseignent beaucoup sur le pays, et en particulier quand il s’agit d’une destination lointaine. Côté aérien, on attend toujours de Syphax Airlines qui a pour ambition de développer les destinations lointaines.
 « Nous avons tout d’abord mis le cap sur le Canada, un marché porteur tant sur le plan touristique que pour les 12 mille  Tunisiens qui travaillent au Canada  et qui rentrent chaque été dans leur pays. Notre destination est prise d’assaut  par 19 mille Canadiens chaque année. Ce chiffre est amené aujourd’hui  à 9 mille Canadiens Mais lors de notre rencontre avec les principaux tours-opérateurs canadiens, on a senti un regain de confiance de la part des vacanciers canadiens. En tant que Syphax Airlines, nous misons sur le portefeuille touristique qui espérons le va dépasser les 10 mille clients en 2015.  Il faut dire que ce n’est pas facile du tout  d’avoir des autorisations  pour voler sur le Canada. Syphax Airlines a été audité par l’aviation civile canadienne  qui ne s’attendait pas à trouver  des équipements et des installations parfaites ».
 Reste par ailleurs à  résoudre la problématique des restrictions de voyages figurant sur le site du ministère canadien des Affaires étrangères et qui ne participent pas à  encourager les touristes à  choisir la Tunisie.

Kamel BOUAOUINA