Démantèlement d’une cellule terroriste takfiriste: Elle épiait les mouvements des sécuritaires et des militaires - Le Temps Tunisie
Tunis Samedi 20 Octobre 2018

Suivez-nous

Oct.
20
2018

Démantèlement

Démantèlement d’une cellule terroriste takfiriste: Elle épiait les mouvements des sécuritaires et des militaires

Dimanche 16 Novembre 2014
نسخة للطباعة
Démantèlement d’une cellule terroriste takfiriste: Elle épiait les mouvements des sécuritaires et des militaires

Le ministère de l’Intérieur a informé qu’une unité de la Brigade anti-terroriste, en collaboration avec des unités du district de Carthage, a réussi à démanteler une cellule takfiriste, appartenant à la mouvance « Ansar Al Chariaâ ». Les membres de cette cellule avaient pour mission d’endoctriner un mineur et de le charger d’épier les mouvements des sécuritaires et des militaires.

Deux éléments appartenant à ladite cellule ont été arrêtés. Cinq bicyclettes servant à suivre les déplacements des sécuritaires et des militaires, ainsi que cinq téléphones portables ont été saisis, ainsi qu’une base de données d’un appareil informatique central et unPC.

Les investigations sont en cours pour découvrir les autres membres de la cellule.

              

A la Cité Ennasr: Arrestation d’un dangereux terroriste appartenant à la cellule de Sidi Bouzid

Une information rapportée par notre consoeur « Assabah » fait état de l’arrestation d’un extrémiste religieux répertorié comme dangereux et faisant l’objet d’avis de recherche.

Une source sécuritaire informée révèle que des agents de l’ordre étaient en train de veiller à la fluidité de la circulation dans l’un des ronds-points principaux de la Cité Ennasr. Là, leur attention fut attirée par un individu à bord d’une voiture. Ils lui intimèrent l’ordre de s’arrêter et de fournir ses pièces d’identité. Là ils découvrirent qu’il est recherché par la brigade anti-terroriste et classé terroriste dangereux.

Il a été arrêté et il s’est avéré qu’il est originaire de Sidi Bouzid (âgé de 24 ans) et qu’il est soupçonné d’opérer au sein d’une cellule qui opérait à Sidi Bouzid. Un P.V a été dressé et le prévenu a été remis à la brigade spécialisée pour complément d’enquête.

Articles liés