Côté bizertin : La passe de trois ? / Côté sfaxien : Un déplacement à risques - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Nov.
20
2019

CAB - CSS

Côté bizertin : La passe de trois ? / Côté sfaxien : Un déplacement à risques

Dimanche 9 Novembre 2014
نسخة للطباعة

Côté bizertin : La passe de trois ?

 

Après le second succès consécutif ramené de Djerba et après celui réussi face au co-leader étoilé, qui avait redonné la joie et la confiance aux fans Bizertins, l’ensemble cabiste qui a certes retrouvé de manière rassurante une certaine rigueur offensive ainsi que l’efficacité de son attaque, semble animé d’une grande volonté pour confirmer sa forme du moment et réussir une troisième victoire succéssive ce dimanche devant le Club Sportif Sfaxien, qui polarise déjà l’attention des supporters cabistes. Voilà, pourquoi on les a vus, malgré les intempéris très concentrés sur leur sujet, lors des entraînements de la semaine, conduit de main de maître par le coach Ratko Dostanić qui n’a pas ménagé ses joueurs. La priorité a été donné tant au côté tactique que psychologique, tout en essayant de maintenir au point la fraîcheur physique du groupe et par la même préserver son jeu simple et efficace remarquablement élaboré lors de ses dernières sorties. Toujours faut-il que les joueurs fassent preuve de la même application confirmée lors du test grand format d'application pour pouvoir conserver la même dynamique de réussite afin de pouvoir glaner un autre succès.
Machani de la partie ?
C’est la question qui préoccupe staff et dirigeants cabistes qui ont eu des sueurs froides, lors de la séance d’entraînement matinale d’avant-hier, lorsque le défenseur-butteur Ali Machani, contracta une blessure au genou, heureusement vite pris en charge par le staff médical et après des contrôles approfondis, IRM et autres, il s’est avéré que Machani ne souffre que d’une contusion sans gravité. Ainsi, Machani qui semble apparament avoir réussi à surmenter les douleurs de sa blessure retrouvera probablement sa place au sein de la charnière défensive cabiste ce dimanche face au CSS. Il en sera de même pour le déroutant  demi offensif Youssoupha Mbengué, dont le retour semble avoir donné plus de tonus à l’entrejeu comme à la ligne d’attaque et sera sûrement d’un renfort de taille pour les « Jaune et Noir »,
Cela dit, le coach Bizertin, a soumis hier matin ses joueurs à une ultime séance d’entraînement pour fixer la formation rentrante et donner la dernière retouche à l’aspect technique à son équipe. Quant au reste du temps il fut réservé à la concentration psychologique de ce débat face au CSS, dont certains détails ont été disséqués en présence de tout le groupe. Pour ce qui est de la formation, Dostanić qui ne dérogera pas à l’ancien adage qui dicte qu’on ne change pas une équipe qui gagne alignera probablement à un élément près la même équipe qui a ramené la victoire de Djerba, avec Naouara dans la cage, Mathlouthi, Kchok, Machani et H’mani qui forment la charnière défensive. L’entrejeu sera composé de Baratli, Darragi, Youssoupha et Saidani qui s’est brillamment distingué lors des dernières sorties des « Jaune et Noir », grâce à son dynamisme, il sera l’un des piliers de la ligne offensive pour épauler  Sassi et Rjaibi, le poison de l’équipe cabiste. Quant à Hadhrya, Ogbonna, Salhi, Ouedraogo, Trabelsi et autres ils feront probablement leur entrée en cours de jeu.  
Formation probable ::
CAB: W.Naouara - H.Mathlouthi - S.Kchok - A.Machani - K.H’mani - H.Baratli -Z.Darragi - Youssoupha – B.Saidani (N.Hadhrya) - M.Sassi - A.Rjaibi.

Larbi MDAISSI

Côté sfaxien : Un déplacement à risques

 

Depuis l'avènement de Ghazi Ghraïri, le CSS a aligné trois victoires d’affilée obtenues respectivement contre le CSHL, la JSK et l'USMo soit neufs points qui lui ont valu de ne pas perdre le contact avec les deux équipes de tête avec un match en moins prévu le 26 du mois courant face à EGSG.
Ces trois succès consécutifs ont permis aux « Noir et Blanc » de panser un tant soit peu leurs blessures à la suite de la cruelle désillusion en demi finale de la Ligue Africaine. Pour Ghraïri et sa troupe il s'agit de persévérer dans cette dynamique en glanant, cet après-midi à Bizerte, un 4ème succès de suite. « Tâche cependant difficile » reconnait l’entraineur sfaxien compte tenu de la valeur de l’adversaire cabiste qui , de surcroît traverse un période favorable comme en témoignent ses deux dernières sorties ponctuées par autant de victoires « Mis en dépit de la mission à Bizerte les miens animés d'une grande détermination à aller toujours de l'avant et jouissant d'un admirable esprit de corps sont en mesure de surprendre l'adversaire sur son terrain même » poursuit l'entraîneur clubiste sfaxien qui sait pertinemment que la pelouse du stade de Bizerte a le plus souvent réussi à son équipe.

Retour de Ben Salah
Après s'être éloigné de la compétition durant environ deux mois à cause d'une blessure au genou contractée contre le Club Africain, le défenseur central Mahmoud Ben Salah enregistre cet après-midi son retour. Un retour qui vient à point nommé pour pallier le forfait de Bassam Boulaâbi, suspendu pour sommes d'avertissements.
Hadda d'emblée
L’ex sociétaire de l'Espérance  de Tunis et du Sud , Hamza Hadda est en passe de s'imposer comme un élément de base de l'entrejeu sfaxien depuis qu'il fut titularisé à Kairouan pour le compte de la 8ème journée avant d'être confirmé au poste de second récupérateur la journée d'après devant l'USMo. Auteur à chaque fois d'un rendement des plus convaincants, Hadda a supplée convenablement N’Dong toujours en cavale. Aussi Ghraïri devra-t-il l'aligner de nouveau dans la formation rentrante comme second milieu récupérateur aux côtés soit de Kammoun ou de Sassi. Ces deux derniers étant en ballottage vu que Sassi pourrait faire les frais de reports successifs de la signature de son nouveau contrat.
Bahri en neuf et demi
A l'évidence le CSS jouera avec un seul attaquant, Fakhreddine Ben Youssef. Un choix forcé plus que tactique étant donné la pénurie de l'équipe en attaquant de métier avec la blessure de Idrissa et le récent rétablissement de Khenissi ce dernier ne peut en l'état actuel des choses jouer la totalité d'une rencontre. Aussi sera-t-il demandé au Marocain Brahim Bahri d'évoluer en neuf et demi en soutien de Ben Youssef. Mancer et Hanachi devront compléter le dispositif offensif sfaxien sans oublier la contribution des deux latéraux, Youssufu sur le flanc droit et Maâloul sur le côté opposé.
Formation probable
Jridi, Youssufu, Maâloul, Ziadi, Ben Salah, Hadda, Sassi (ou Kammoun), Hanchi, Mancer, Bahri, Ben Youssef.

Ameur KERKENNI

Mots-clés: