Lourde suspension pour Nabil Kouki - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Nov.
14
2019

EGSG

Lourde suspension pour Nabil Kouki

Vendredi 7 Novembre 2014
نسخة للطباعة
Lourde suspension pour Nabil Kouki

L’on comprend aisément la délicatesse de la situation de Nabil Kouki pas tellement serein depuis sa prise en main des Gafsiens. Les résultats tardent à suivre en dépit du travail colossal qu’il abat au sein du groupe. Pareilles mésaventures finissent fatalement par mettre les nerfs à rude épreuve malgré le soutien indéfectible du BD. Dimanche à La Marsa, Nabil Kouki a été signalé par l’arbitre Abdelhamid Hachfi pour attitude inconvenante. Pareil pour le joueur Mohamed Khadhari. Pareil pour le SG du club Youssef Smaoui suite à des propos déplacés selon les dires de Haythem Guirat le 4 ème arbitre, du calme messieurs ! La ligue saisie du dossier ne fut pas de main morte. 1000 dinars d’amende pour le club pour jet de projectiles. 1500 dinars de pénalité et 5 matches de suspension pour Kouki et Smaoui. Passe pour le SG mais une aussi longue période de privation de banc pour Nabil Kouki risque de peser très lourd dans la balance avec un groupe livré à lui-même durant les matches officiels. Certes les consignes pourront être transmises à son adjoint par téléphone mais ce n’est nullement pareil. Déjà certains voix sont allées très vite en besogne  à Gafsa stipulant que Kouki avait «  sciemment » cherché noise au corps arbitral pour favoriser une porte de sortie diplomatique de Gafsa…

Khaled Bennour : « Le confort du groupe en primauté » 

Les Gafsiens viennent comme on le sait de croiser le fer avec les Marsois à La Marsa Même avec «  encore »  une douloureuse défaite à l’arrivée. Le groupe a décidé de prolonger son stage à Gammarth d’une semaine.  Certaines presses sont allées très vite en besogne allouant cet exode prolongé au fait d’épargner aux joueurs et au staff la colère de la rue à Gafsa.Le président Khaled Bennour nous explique les raisons réelles de cette prolongation de rassemblement : «  J’ai décidé de garder mes protégés à Gammarth pour leur éviter la fatigue à générer en se coltinant 2000 km en un laps de temps très court. A souligner que ce samedi nous devons jouer contre le CSHL  à Hammam-Lif. Le plus logique et rationnel donc est de garder mes poulains à proximité tout en endurant des frais faramineux pour couvrir ce stage. Mais bon, au vu de nos résultats peu probants, nous avons prêté le flanc à toutes les allégations et à toutes les critiques souvent montées de toutes pièces et non fondées. J’espère que dans un futur très proche nous parviendrons à redresser la barre et à faire taire de la sorte tous nos détracteurs nous attendant au tournant les couteaux tirés et brandis pour nous lacérer à satiété… »

Mohamed Sahbi RAMMAH

Mots-clés: