Où est passé Hamza Baghouli ? - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Nov.
22
2019

ESM

Où est passé Hamza Baghouli ?

Jeudi 6 Novembre 2014
نسخة للطباعة
Où est passé Hamza Baghouli ?

Baptême de feu réussi à l’arrivée de Habib Mejri pour sa première apparition à la maison avec cette victoire dure à obtenir devant des Zarzisiens gonflés à bloc et tenant mordicus aux trois points en guise de signe fort de soutien à leur entraineur Skander Kasri alité. La délivrance tarda à voir le jour mettant à rude contribution les nerfs des uns et des autres. Finalement Amine Aouichaoui parvint à libérer les siens de cette infernale tension (83’) allant en s’accentuant au fil des minutes s’égrenant inexorablement.  Une victoire appelée à être suivie ce samedi par une autre similaire à la maison contre les Marsois. D’ailleurs Mejri a vite fait de tempérer les ardeurs de ses protégés leur rappelant que le plus dur commence et qu’ils doivent redoubler d’efforts car le chemin est encore très long et semé d’innombrables embuches. Rester donc concentrés et garder les pieds sur terre car ils ne sont qu’à une petite longueur du premier relégable et c’est tout dire de la précarité de la situation des Miniers.

 Plainte

Hamza Baghouli a débarqué en début de saison à Métlaoui pour prêter main forte au groupe au milieu mais aussi devant notamment après le départ des Mezlini(JSK) et Miniaoui( CA). Seulement voilà, ses premières sorties ne furent point convaincantes et il fut pris en grippe par les inconditionnels locaux déçus par ses prestations en demi-teinte. Garçon fragile, il préféra quitter le bassin minier  et regagner Bizerte sa ville natale. Une attitude condamnable de la part d’un professionnel. Une plainte est déposée à son encontre par le BD des Métlaouiens auprès de la FTF. 

Appréhensions ?

Le président du club a tenu récemment une réunion avec les supporters pour répondre à leurs interrogations et apaiser leurs craintes quant à l’avenir de leurs couleurs. Il n’a pas manqué de mettre en exergue les difficultés énormes endurées par les caisses pour subvenir aux besoins des joueurs et faire tourner la boite. Le principal bailleur de fond : Phosphate Gafsa laissant trainer les choses et refusant d’honorer ses engagements vis-à-vis du club. Soulignant au passage qu’une enveloppe avoisinant les cent mille dinars est à ramasser mensuellement pour couvrir les salaires des employés sans tenir comptes des frais inhérents aux déplacements et autres nuitées dans les hôtels durant les stages .

OUSSAMA

Mots-clés: