«La facilité est le pire des pièges à éviter, car nous ne sommes pas encore qualifiés !» - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Nov.
15
2019

CAN 2015.. Point de presse de Georges Leekens

«La facilité est le pire des pièges à éviter, car nous ne sommes pas encore qualifiés !»

Jeudi 6 Novembre 2014
نسخة للطباعة
«La facilité est le pire des pièges à éviter,  car nous ne sommes pas encore qualifiés !»

En prévision des deux derniers matches de l’équipe nationale  entrant dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2015 respectivement contre le Botswana, le 14 novembre à Gaborone et l’Egypte le 19 du même mois à Monastir, le sélectionneur national a communiqué lors d’un la liste des joueurs retenus pour disputer ces deux échéances continentales. Le point de presse tenu par Georges Leekens à cet effet au siège de la FTF a été aussi une occasion pour ce dernier d’expliquer aux représentants des médias les critères sur la base desquelles il retenu les 27 joueurs figurant sur la dite liste et les raisons qui l’ont amené à se s’en passer de certains autres  dont, notamment, Hamdi Harbaoui et Sami Allagui.

Un groupe battant

Au  début de son intervention, Leekens est revenu sur les deux matches disputés contre le Sénégal à l’issue desquels la sélection s’en est sortie avec la belle moisson de quatre points face à l’une des meilleures équipes du continent « Aussi bien à Dakar qu’à Monastir nous n’avons souffert contre les Sénégalais mais sans pour autant plier et cela grâce au remarquable esprit de corps de mon équipe qui se bat à fond sans rechigner à l’effort et sans perdre sa lucidité dans les moments difficiles. C’est pourquoi jes suis fier de mon groupe » a noté Leekens avant d’enchainer en évoquant les deux prochains et ultimes rendez-vous dans ces éliminatoires, faisant remarquer à cet égard ceci : « A deux journées de la fin nous sommes très proches de la qualification mais nous n’avons pas encore décroché notre billet pour la phase finale de la CAN. Les joueurs doivent bien mettre ceci en tête et éviter le piège de la facilité. La qualification il faudrait aller la chercher à Gaborone et ne pas attendre le dernier match contre l’Egypte avec toute la pression qui en découlerait. Mais il faut reconnaitre que le match contre le Botswana est loin de s’annoncer facile. Surtout que l’adversaire étant éliminé évoluera avec un esprit dégagé avec la seule obligation de sauver l’honneur.»

Allagui s’est éxcusé

Concernant la non convocation de Sami Allagui , le sélectionneur national a noté que le sociétaire de Mayence a envoyé une lettre où il fait savoir qu’il ne désire pas être, pour le moment, avec la sélection afin de se concentrer entièrement sur son club. C’est son choix et on ne pouvait pas l’obliger à venir ».

Les regrets de Chikhaoui

Comme on lui a attiré l’attention sur le mauvais comportement de Chikhaoui à l’égard de l’arbitre dont il a, à chaque fois, contesté ses décisions qui étaient pourtant justes au point qu’il s’est vu infliger un carton jaune lui ayant coûté la suspension au match retour, Leekens  a fait remarquer: « Yassine ne devait pas se comporter de la sorte. Il était ce jour là le capitaine et en tant que tel il devait donner l’exemple. Il a reconnu sa faute et s’en est excusé sincèrement. On lui a pardonné surtout que j’ai personnellement bien apprécié qu’en dépit de sa suspension il est resté avec  ses camarades pour les soutenir. »

 Harbaoui ?  sa convocation se fera au bon moment  

Leekens n’a pas convoqué Issam Jomaâ à la place duquel il a fait appel au « Sang et Or » Haythem Jouini. Les raisons de ce choix ? Réponse de Leekens : « Jouini est un jeunequi a  devant lui une grande marge de progression. J’ai jugé utile de le convoquer et nous allons voir comment il va se comporter en sélection. » 

Le cas de Hamdi Harbaoui a été, tel un leitmotiv, évoqué de nouveau. Explication de Leekens à cet égard : « Je me suis entretenu il y a environ cinq mois avec Hamdi Harbaoui à propos de son éventuel retour en sélection dont les portes lui sont toujours ouvertes.

Je peux vous dire que Harbaoui sera de nouveau avec le groupe. Sa convocation se fera toutefois au bon moment.

Ne pas focaliser sur la question de l’entraîneur adjoint

Depuis le départ de Ghazi Ghraïri au CSS la question de son successeur a été l’objet d’un intérêt particulier de la presse sportive et elle fut de nouveau soulevée lors de ce point de presse. Leekens qui n’arrivait pas à bien comprendre les raisons du grand intérêt accordé par la presse sportive au nom du futur entraineur national adjoint a souligné que cette question n’est pas une urgence. Je ne sens pas qu’il y a un vide dans mon staff et le travail s’accompli en sélection convenablement avec des assistants jeunes et compétents. Pour le moment le plus important c’est de nous concentrer sur nos deux prochains matche. Par la suite on verra. « Quant à Hamdi Kasraoui, pourquoi le cacher ? Il possède un bon profil pour ce poste. Il est jeune, éduqué et jouit d’une forte personnalité. Autant de qualités qui plaident en sa faveur. Mais rien n’est encore décidé » a conclu Leekens qui a prouvé à l’occasion qu’il sait manipuler l’art de la diplomatie.

Retour de Haithem Jouini, Alaeddine et Wissam Yahia

Gardiens :  Aymen Mathlouthi (ESS), Farouk Ben Mustapha (CA), Mouez Ben Chrifia (EST)

Défenseurs: Aymen ABdennour (AS Monaco), Rami Bedoui (ESS), Syam Ben Youssef (Astra Giurgiu), Ali Maâloul (CSS), Mohamed Ali Yacoubi (EST), Hamza Mathlouthi (CAB), Bilel Mohsni (Glasgow Rangers), Yassine Mikari( CA)

Milieux:  Ferjani Sassi (CSS), Houcine Ragued (EST), Wissem Yahia (GazientepBB), Youssef Msakni (Lakhouya Qatari) Jamel Saïhi (Montpellier) Mohamed Ali Moncer (CSS), Houcine Nater CA), Alaeddine Yahia (Caen), Wahbi Kharzi (Bordeaux), Yassine Chikhaoui (FC Zurich), Saied Mohamed Nidhal (ESS).

Attaquants :  Fakhreddine Ben Youssef (CSS), Amine Chermiti (FC Zurich), Haithem Jouini (EST), Hamza Younés, Saber Khelifa (CA)

Ameur KERKENNI

Mots-clés: