Côté sfaxien: Ben Youssef d’emblée ; Hadda suppléerait N’Dong - Côté monastirien: Vigilance défensive - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Dec.
12
2019

CSS-USMo

Côté sfaxien: Ben Youssef d’emblée ; Hadda suppléerait N’Dong - Côté monastirien: Vigilance défensive

Dimanche 2 Novembre 2014
نسخة للطباعة
Côté sfaxien:  Ben Youssef d’emblée ; Hadda suppléerait N’Dong - Côté monastirien: Vigilance défensive

Depuis l’avènement de Ghazi Ghraîri, au lendemain de la séparation à l’amiable avec Philippe Troussier, le Club Sfaxien a obtenu deux victoires, l’une à domicile(CSHL) et l’autre en déplacement (JSK) en autant de sorties. En recevant l’USMo, cet après-midi sur la pelouse du M’hiri, il sera bien placé pour réaliser la passe de trois et rester ainsi dans une dynamique de victoires. Un troisième succès consécutif, outre qu’il permettra aux « Noir et Blanc » de demeurer collés aux deux équipes de tête, leur vaudra aussi un regain de sérénité et une confiance retrouvée après les remous qui les ont secoués à la suite de leur fâcheuse élimination en demi-finale de la Ligue Africaine.

N’Dong pourraitfaire les frais de son indiscipline

La défense sfaxienne ne subira pas de changement. Par contre au milieu un ou deux remaniements pourraient être opérés. A cet égard il est fort probable que N’Dong soit mis sur le banc par son entraîneur suite à son dernier écart disciplinaire. Le joueur gabonais a mal réagit à la sanction financière qui lui a été infligée par son club motivé par le retard qu’il a mis pour rentrer à Sfax après avoir disputé, avec la sélection de son pays, la 4ème journée des éliminatoires de la CAN 2015. N’Dong en effet refusa de se rendre avec l’équipe à Sousse pour y disputer le match amical contre l’équipe guinéenne, l’AS Kalom. De ce fait, l’on s’attend à ce que Hamza Hadda, auteur d’une prestation convaincante contre la JSK lors de la précédente journée, soit titularisé au poste de deuxième pivot aux côtés de Ferjani Sassi.

Khenissi, en cours de jeu

En attaque Fakhreddine Ben Youssef rétabli d’une légère blessure sera aligné d’emblée. Il sera épaulé par Mancer et le Marocain Ibrahim. Quant à Khenissi, redevenu compétitif après un long repos dû à une entorse à la cheville contractée contre le CA pour le compte de la sixième journée, il pourrait faire son entrée en deuxième mi-temps.

Formation probable

Jridi, Youssufu, Maâloul, Derbali, Boulaâbi, Sassi, Hadda (ou N’Dong), Hanachi, Mancer, Ibrahim (ou I.Louati) (Kouakou), Ben Youssef.

 Ameur KERKENNI

  

Côté monastirien: Vigilance défensive

Pour sa quatre vingt cinquième historique confrontation avec le CSS, les Bleus de l’USMo effectuent cet après-midi un déplacement à Sfax pour le moins périlleux. Comment peut-il en être autrement quand le neuvième de la Ligue 1, l’USMo (avec 10 pts) doit affronter le quatrième, le CSS (14 pts, un match en moins) sur sa propre pelouse du stade Tayeb Mhiri ? C’est d’autant plus vrai que les locaux sont allés chercher en déplacement une victoire à Kairouan, alors que les « Usémistes », à domicile pourtant, se sont contentés de partager les points avec le promu, l’ASD. C’est dire si les poulains de Mohamed Ameur Hizem doivent puiser dans leurs réserves pour retourner à la base avec au moins un point positif. Par ailleurs, s’il est vrai que l’équipe de l’USMo pâtit par une absence d’efficacité offensive (4 buts en 8 matchs) leurs vis-à-vis en revanche, le CSS, brille par leur présence en cette phase de la compétition. Est-ce à dire que la rencontre ne manquera pas d’intérêt et encore moins d’enjeu ? Assurément, les sudistes, plus que jamais concernés par ce qui se passe en haut du tableau, les Bleus, également tentent tant bien que mal de s’accrocher à cette position médiane dans l’ordre de la Ligue 1.

Pour le staff technique del’USMo, l’objectif étant de « restaurer l’équilibre général de l’équipe », encore « faut-il cependant gagner en cohésion, ce qui n’est pas le cas encore » dixit Hizem. De fait, on augmente un peu la cadence lors des séances d’entrainement en insistant sur la fluidité des automatismes notamment en phase de reconversion du jeu, l’objectif étant d’imposer le tempo propre de l’équipe. Lors de sa dernière sortie à Monastir, la bande à Hizem, s’est montré peu efficace, parce que lente en attaque et moins créative parce que désorganisée à l’entrejeu. Conscient de telles lacunes, Hizem et son staff se sont penchés sur la question avant de mettre le cap sur Sfax. Rapidité d’exécution en phase de transition, bonne exploitation des balles arrêtées, deux points sur lesquels Hizem a mis l’accent pour aborder la rencontre. De fait, quelques changements au niveau du Onze rentrant seront apportés. En défense, le retour de Marius comme latéral droit pour suppléer Ben Amor en perte de forme constituera le principal changement. Par contre, c’est à l’entrejeu et à l’attaque que l’on s’attend à quelques modifications. En effet, si Gbala sera associé àGhanem et Gharbi pour plus d’inspiration, l’attaque verra par contre le repositionnement de Karamoko et Missaoui aux cotés de Mechemoume en regain d’intérêt. Pour Hizem, le comportement défensif de son équipe sera déterminant. Pour ce faire, le duo axial Ayedi-Slimane sera sollicité face aux avants sudistes très mobiles.

Bref, le retour à un meilleur équilibre passe nécessairement par une bonne gestion de l’effectif en vue de s’assurer d’une régularité au niveau de la formation rentrante. Ce n’était pas le cas depuis le début de la saison. Hizem réussira-t-il là où un certain Mourad Okbi a jeté l’éponge ? Qu’à cela ne tienne, un résultat positif, relancera inéluctablement la machine des Bleus.

 

Formation probable : Bédiri, Marius, Saidani, Ayedi, Slimane, Gbala, Ghanem, Gharbi, Karamoko, Missaoui, Messaâdi.

 Sadok SLIMANE

Mots-clés: 

Articles liés