Côté étoilé: Faire face aux absences - Côté gabésien: Y croire malgré tout - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Dec.
15
2019

ESS - ASG

Côté étoilé: Faire face aux absences - Côté gabésien: Y croire malgré tout

Dimanche 2 Novembre 2014
نسخة للطباعة
Côté étoilé: Faire face aux absences - Côté gabésien: Y croire malgré tout

C’est sous le signe de renouer avec la victoire que la bande à Faouzi Benzarti, affrontera cet après-midi au stade Olympique, les Sudistes de l’ASG pour le compte de la 9ième journée du championnat. Défaite à Bizerte, après une série positive de sept victoires successives, les Etoilés qui, co- partagent toujours la pôle position avec le CA, entendent reprendre leur bonne marche depuis l’entame de la saison. De fait, pour le coach étoilé et sa bande, « la parenthèse de Bizerte étant fermée, on doit retrouver nos repères , nos valeurs et surtout notre réalisme » dira Benzarti, qui n’oublie pas à l’occasion de la rencontre d’aujourd’hui de rappeler à ses joueurs «de rester humbles et réaliste même face à un adversaire qui est mal-classé».

En effet, la « Jeliza » après cinq défaites et deux victoires (ESM, JSK) a du mal à retrouver ses repères et partant son envol. Egalement défaite à domicile face au ST lors de la précédente journée, les « Gabésiens » comptent retourner à la base avec un résultat positif. Quel sera donc ce cas le comportement des coéquipiers de Nadim Thabet face à l’une des meilleures attaques du moment (goal différence positif 11) ? Cela est d’autant plus vrai qu’historiquement sur les 8 précédentes confrontations entre les deux équipes, l’ESS s’est taillée la part du lion avec 6 victoires et deux parités, autant dire que l’ASG n’a jamais pu battre son vis-à-vis sahélien. Serait-ce un match à sens unique ? Sans doute les visiteurs ne se présenteront pas au stade Olympique en victimes expiatoires.

Durant, toute cette semaine, le staff technique de l’Etoile s’est employé comme toujours à renforcer les qualités d’endurance des joueurs en prévision d’un calendrier chargé et d’un rythme de plus en plus soutenu. Il faut dire que le Classico (EST-ESS) pointe à l’horizon. Justement en prévision de ce classique (10ième journée), l’entraineur de l’ESS est amené à proposer une formation une fois de plus remaniée compte tenu du danger d’un 3ième carton jaune pour Bounedjah, Beldjilali et Saïd sans oublier les suspensions frappant Belbouli et Naggez. C’est dire si le staff technique ne doit se passer des services de ce quinté de joueurs, non des moindres. Alors, il va falloir puiser dans la réserve pour « boucher les trous » dixit Jeddi.

Ainsi, en défense verrons-nous, outre Ben Ayoub comme gardien, Brigui revenir à sa place d’origine ( latéral droit), Ghazi occuper son flanc gauche, l’axe verra le duo Bédoui-Boughattas, quoique un Jemel ou Ghezal convoqués par le coach peuvent faire leur apparition. A l’entrejeu, Saîd sur le banc, la récupération sera confiée aux deux revenants Trabelsi, Slama aux côtés d’un Tej toujours disponible. L’attaque par contre verra probablement le retour de Mouihbi aux avants postes associé pour l’occasion à Moussa (ou Jaziri), Bangoura occupera le côté droit pour l’animation offensive.

Depuis, le début de la saison, Faouzi Benzarti , eu égard aux difficultés d’évoluer avec son équipe-type, n’a de cesse de remanier le onze rentrant. Jusque-là la gestion, en raison de la richesse de l’effectif, a été positive. C’est que l’ESS doit devant son public retrouver des couleurs la veille d’un classico tant attendu. La victoire s’impose.

Formation probable :

Ben Ayoub, Brigui, Ghazi, Bédoui (Jemel), Boughattas, Trabelsi, Slama, Tej (Saâda), Mouihbi, Moussa, Bangou 

Sadok SLIMANE

 

Côté gabésien: Y croire malgré tout

Les Sudistes de la « Zliza » ne filent pas du bon coton et cette débâcle devant le ST voilà une quinzaine de jours n’a fait qu’envenimer la situation dans le fief « d’El Menzel » mais également dans le stade Zerig avec une frange de supporters ne faisant nullement honneur aux véritables Gabésiens allant jusqu'à s'en prendre aux joueurs les pourchassant comme des malpropres. S’en suivit un exode de tous les joueurs vers leur ville natale en quête de sécurité avec à l’arrivée toute une semaine de relâche sans la moindre séance d’entrainement. Pour un groupe n’ayant déjà effectué qu’une dizaine de jours de préparation à l’inter-saison, cela risque ou plus exactement va peser très lourd dans la balance cet après midi à l’Olympique de Sousse devant une Etoile intraitable en ce début de saison.

Une Etoile revancharde

La très belle série rose des Etoilés a été brutalement stoppée la ronde précédente au 15 octobre de Bizerte avec au passage violation de leur cage pour la première fois cette saison et à deux reprises. Un revers qui leur est resté en travers de la gorge car plus d’un à Sousse estimant que l’ESS méritait nettement mieux et que cette défaite selon le dire même de ses responsables était programmée d’avance pour briser l’élan et l’envol de la bande à Faouzi Benzarti. S’attendre donc à une petite tornade à s’abattre cet après-midi sur l’olympique de Sousse avec les sudistes comme étant les principales victimes expiatoires visées par la déferlante tel un rouleau compresseur des locaux.

Plier mais sans rompre

Déjà pour un groupe bien en jambes, au point physiquement, serein mentalement et costaud tactiquement, tenir la dragée haute à l’Etoile dans ses murs dans ces conditions relève de la gageure. Que dire alors des Sudistes de la « Zliza » ne cassant rien en ce début de saison avec des résultats très peu flatteurs et qui manquent terriblement de jus dans les rotules avec cette défection des entrainements d’une semaine ? Mohamed Kouki se veut tout de même rassurant en dépit de tout, affirmant au passage que ses poulains sont en mesure de rivaliser avec leurs hôtes et de les bloquer même chez eux en enraillant avec réussite leur machine infernale. Museler Bounjah entre bien évidemment dans ses plans car tout le danger des locaux provient de ses pieds. Serait-ce suffisant pour sortir indemne de cette fournaise ? Tout dépendra de l’application tactique des Menzéliens et surtout de leur capacité à tenir la cadence endiablée imposée par les Etoilés du début jusqu’à la fin de ce duel à armes en apparence inégales.

Formation probable :

Nadim Ben Thabet, Rabï Ouerghemmi, Mohamed Chibani, Khalil Sassi,Boubaker Ndior, Oussama Amdouni, Marouane Atoui, Wajdi Jabbari, Tarek Chaâbouni, Houssem Taboubi, Cheikh Touré.

OUSSAMA

Mots-clés: