Une fédération sans ressources financières ! - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Dec.
12
2019

Billet

Une fédération sans ressources financières !

Samedi 1 Novembre 2014
نسخة للطباعة

Il s’agit bien sûr de la fédération tunisienne de handball. Nous pensons qu’il est temps que nos autorités sportives interviennent pour trouver une solution au problème devant lequel se trouve confrontée depuis quelques semaines la fédération tunisienne de handball. Parmi les autorités sportives se trouve le Comité National Olympique qui a droit de regard sur les activités sportives du pays dont justement les fédérations nationales. D’accord, son président en exercice est en campagne électorale présidentielle, mais il est assisté par un vice-président qui est en mesure de décider et d’intervenir. Alors qu’attend-on pour réagir ?

   Comptes bancaires bloqués

La fédération tunisienne de handball reste sous le coup d’une décision du Tribunal Administratif réhabilitant Karim Helali comme président. Sauf que l’équipe actuellement en place a saisi la Confédération Africaine de handball et la fédération internationale les exhortant à  trancher une fois pour toute sur le sujet partant du fait que le litige qui oppose les deux parties (fédération et Karim Helali) est d’ordre sportif et non administratif . 

En attendant, les caisses de la FTHB sont à sec dans la mesure où les comptes bancaires de l’instance fédérale sont bloqués suite au verdict du Tribunal Administratif. Du coup, le trésorier de la FTHB ne parvient plus à gérer le quotidien des activités de l’instance fédérale.

   Dialogue de sourds

Cette dernière a déjà reçu de la CAHB une réponse à sa lettre du 16 octobre relative à l’ingérence dans ses affaires. Dans une correspondance en date du 24 octobre, le président Mansourou Aremo a tenu à condamner la dite ingérence qualifiant de «  Comportements qui pourraient nuire à l’image de marque de la FTHB… invitant le comité actuellement en place à continuer en toute confiance dans cette voie pour le bon déroulement de votre mandat…». 

Voilà où on en est à l’heure qu’il est, c’est pourquoi nous insistons auprès des hautes instances sportives du pays  pour mettre un terme à cette situation. A ce dialogue de sourds qui ne fait que nuire au handball national à quelques semaines du Mondial du Qatar.    

R. B.A

Mots-clés: