ESM - ESZ - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Dec.
9
2019

Ligue 1

ESM - ESZ

Samedi 1 Novembre 2014
نسخة للطباعة
ESM - ESZ

Côté métlaouien

Baptême du feu de Mejri à domicile

Les Métlaouiens  contrairement aux attentes de tous les analystes les plaçant en tête de liste des outsiders firent une entrée en matière des plus calamiteuses collectionnant les déboires au grand dam de tout le bassin minier ne sachant plus à quel saint se vouer. Pourtant rien ou presque n’a changé par rapport à la saison dernière exception faite des départs de Mezlini ( JSK) et Miniaoui (CA). Mais à l’arrivée, il s’est avéré que ces deux défections étaient à l’origine de tous les ravages ayant secoué jusqu’aux  assisses du club. Chokri Khatoui dut se résoudre à partir avec arrivée à la rescousse de Habib Mejri pour redresser la barre. Un léger mieux fut enregistré devant l’Espérance à El Menzah avec une courte défaite (1-0) juste trois petits jours après sa prise en main du groupe. Depuis, il s’est attelé à combler les carences et à fortifier le mental de ses nouveaux protégés.

L’ombre de Skander Kasri

Les Zarzisiens nouvellement pris en main par Skander kasri ont réussi une entame de saison des plus tonitruantes leur permettant de caracoler d’autorité dans le tiers supérieur de la hiérarchie.Mieux encore du moment qu’ils sont parvenus à garder leur cage inviolée durant sept sorties ne cédant pour la première fois que la ronde précédente contre l’ASM à la maison (1-1). Mais les Zarzisiens seront autrement plus redoutables et déterminés cet après-midi pour une toute autre raison. Leur entraineur Skander Kasri a été hospitalisé mercredi soir dans la clinique de La Soukra pour un problème de santé heureusement sans trop de gravité selon son frère Dr Riadh (prompt rétablissement). Ils auront donc à cœur de lui offrir cette victoire même en déplacement avec la promesse unanime de tout le groupe de se défoncer à fond la caisse en guise de soutien pour qu’il parvienne à surmonter cette mauvaise passe. 

Tout pour la victoire 

Durant cette période de relâche, Habib Mejri s’est employé à corriger les erreurs de placement et de replacement derrière ayant coûté une kyrielle de points à ses nouveaux protégés. Le milieu également à bénéficié de son attention sermonné à maintes reprises à prêter main forte à la défense et le cas échéant à se porter devant pour y créer le surnombre par surprise. Les attaquants peu percutants ont été soumis à des séances  de travail spécifique devant les buts pour améliorer leur rendement offensif très en deçà des attentes. En principe et en dépit de la forte résistance à attendre des visiteurs pour les raisons que l’on connaît, les hôtes partent avec les suffrages pour glaner leur second succès cette saison après celui réussi contre l’USMo à Métlaoui également à la cinquième journée (1-0). 

Formation probable : Ali Ayari, Hamza Jebnoun, Mourad Zahou, Haykel Dridi, Oussama Omrani, Mahdi Ouertani, Boubaker kamara, Azer Ghali, Boubaker Mbégué, Nizar Garbouj, Najah Hamadi.

OUSSAMA

 

Côté zarzissien

Tâche  difficile, mais…

Comment les zarzissiens vont-ils réagir lors de cette rencontre après que leur préparation avait été perturbée par le malaise dont avait été victime leur coach kasri ? Le groupe n'avait repris les préparatifs que le lendemain puisque tout le monde était allé se conquérir de la santé de ce dernier . Mounir Rached qui conduira l'équipe cet après-midi reconduira presque la même formation et le même schéma tactique : le 4-4-2 avec peut-être le retour très important après une absence de quatre journées pour suspension de l'ailier rapide Aounalli. Les sudistes , sans la moindre défaite jusqu'à aujourd'hui se heurtent donc à une équipe en manque de résultats et voulant rompre l'invincibilité des camarades du gardien Krir . Mais en dépit de toutes les circonstances sus-mentionnées , la victoire n'est pas impossible si les avants zarzissiens retrouvent leur punch et leur réussite qui leur fait défaut depuis maintenant six journées successives ; la présence de Aounalli quoique manquant de compétition sera déterminante . ses coéquipiers de l'attaque et du milieu offensif Reguei et Tritar auront un soutien de taille à chaque fois qu'il leur sera possible de menacer l'arrière garde de Métlaoui Les arrières devront eux aussi donner main forte à leurs avants , notamment les deux arrières latéraux Bouchniba et rabii . Mounir rached en a insisté beaucoup à la fin de la semaine.

Formation probable: Achraf Krir - Rami Bouchniba - Houcine Rabii - Mohamed Ali Jouini - Slim Bacha - Chaker Reguei - Mahmoud Dridi - Nafaa Jebali - Zied Aounalli - Mohamed Ali Slama - Marouane Tritar

Hédi OMRANI

Mots-clés: