Un dénominateur commun - Le Temps Tunisie
Tunis Jeudi 16 Août 2018

Suivez-nous

Aug.
17
2018

Devoir de citoyenneté -  La participation des jeunes dans la commune

Un dénominateur commun

Jeudi 30 Octobre 2014
نسخة للطباعة
Un dénominateur commun

Une conférence internationale s’est tenue hier et s’étend sur deux jours successifs, sous le nom de « La participation des jeunes dans la commune ». La conférence est organisée par la Fédération Nationale des Villes Tunisiennes (FNVT) en collaboration avec la coopération allemande GIZ, soutenus par le gouvernement allemand dans le cadre du Partenariat pour la transition germano-tunisien.

L’objectif de cette conférence est d’établir un dialogue entre les différents acteurs dans le domaine de la participation communale des jeunes, notamment dans la phase transitionnelle en Tunisie, où les jeunes revendiquent et exigent des résultats concrets. Les séances plénières, ont contenu le mot d’ouverture partagé entre M. Ali M’zali, président de la délégation spéciale de Monastir, des représentants du ministère de l’Intérieur et du ministère de la Jeunesse, M. Hein Winnubst, chef de la Coopération Allemande de l’ambassade d’Allemagne, M. Rainer Krischel, directeur de pays GIZ et M. Meinolf Spiekermann, chef de Projet CoMun, GIZ. La première séance a été clôturée par la projection d’un film sur le concours d’idées « Les jeunes en Commun ». La deuxième séance intitulée « Keynotes » a porté sur deux volets de la participation communale des jeunes. M. Prof. Dr. Waldemar Stange, chercheur en éducation à Leuphana Universität Lüneburg en Allemagne,  a traité le sujet de l’implication des jeunes citoyens dans la participation communale et leurs contributions dans la gouvernance locale. L’intervention de Zied Jebaiti, maire de Kufr Allabad aux Territoires palestiniens, a mis l’accent sur les concepts et les intérêts de la participation des jeunes dans la gouvernance locale en Cisjordanie. Les séances de l’après-midi se sont tenues sous forme d’ateliers et ont porté sur plusieurs volets de la participation communale des jeunes. L’un des ateliers  s’intéresse à la participation des jeunes dans la commune Allemande, à travers le service municipal de la jeunesse et la conférence des jeunes à Brunswick, présentés par Mme Dr. Elke Flake, présidente de la commission d’aide à la jeunesse et membre du Conseil de la Ville de Brunswick et Mme Marion Düe, responsable au département enfants, jeunesse et famille de la ville de Brunswick. D’autre part, M. Rabea Abubaker, coordinateur de la jeunesse de la municipalité de Ya’bad, a animé l’atelier palestinien et a exposé l’expérience des jeunes dans la participation à la gouvernance locale à Ya’bad en Palestine. Dans le même cadre, M. Nizar Kerkeni, président de l’association pour la Culture numérique Libre – Clibre-, a évoqué dans l’atelier de la Tunisie, le projet de Open Data et Open Government, qui permet aux citoyens d’être au courant des actualités et projets locaux ainsi que d’accéder à des informations relatives à la région comme les sondages et les statistiques, et ce, à travers des portails fournis par les acteurs de ce projet. L’intervenant a souligné l’exemple du portail de Sayada du gouvernorat de Monastir, et a indiqué que la réussite du projet dépend, entre autres, de la volonté des jeunes et de leurs compétences techniques. Trois autres sujets ont fait également l’objet des interventions dans les différents ateliers, dont la modération et l’accompagnement des processus de participation pour jeunes à Saalfeld en Allemagne, traité par Mme Hanka Giller qui est directrice du département des jeunes, du sport et des affaires sociales à Saalfeld et Mme Sally Rentsch, membre au même département. Mme Rana Elmeligy, experte du volet Jeunes du programme PDP(Participatory Development in Urban Areas) de la GIZ a parlé de la participation des jeunes au niveau du quartier urbain à partir des initiatives de jeunes au Caire en Egypte. Les interventions ont été clôturées dans l’atelier de la Tunisie par Hr. Hindaoui Abdelrahim, Secrétaire Général du bureau TACID Kairouan et fondateur de l’association I Love Kairouan et Fr. Marwa Methmeni, jeune activiste à Kairouan et vice-présidente de l’association Tunisie Future qui ont parlé des initiatives des citoyens Tunisiens à travers l’expérience de Fixkairouan.

Afef TOUMI