Khaled Bennour: « Nabil Kouki solide au poste » / Daniel Sanchez: « Le meilleur est à venir » - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 18 Janvier 2019

Suivez-nous

Jan.
19
2019

Le CA frappe fort à Gafsa

Khaled Bennour: « Nabil Kouki solide au poste » / Daniel Sanchez: « Le meilleur est à venir »

Mardi 21 Octobre 2014
نسخة للطباعة
Khaled Bennour: « Nabil Kouki solide au poste » / Daniel Sanchez: « Le meilleur est à venir »

Une première mi-temps totalement à l’avantage des protégés de Nabil Kouki avec une kyrielle impressionnante de bonnes et non moins faciles occasions toutes vendangées curieusement par les pointes locales n'est-ce pas Francis, Wilfred, Haythem Mhamedi, Achraf Zitouni? Les clubistes jouant aux attentistes pliaient sans rompre attendant leur heure. Changement de décor à la reprise avec les visiteurs sortant de leur torpeur et montés d’un cran devant. Tijani Belaïd (57’) exécuta à merveille une balle stratégique ouvrant le score pour les siens (0-1).

A peine quatre minutes après, Bilel Ifa commet l’irréparable dans sa zone mais Abdelkader Dhaou par trop désinvolte et fantaisiste  rata l’exécution du pénalty envoyant le cuir dans les nuages. C’en était terminé du moral des centristes avec des genoux terriblement sciés et un groupe totalement sorti de sa bulle, déconnecté, dans la rue. Le reste fut réglé comme du papier à musique avec trois autres buts des Tunisois jouant comme à la parade et réussis par Sabeur Khelifa (66’), Chiheb Zoghlami (74’) et Zouhaier Dhaouadi (89’).

Déclarations

Khaled Bennour(Pt EGSG) :

« Abdelkader Dhaou aurait égalisé sur ce pénalty que nous aurions remporté haut la main la mise tellement nous étions meilleurs que nos vis-à-vis. Je précise que depuis sa création, El Gaouafel n’avait pas fourni une première mi-temps aussi parfaite écrasant pratiquement ses valeureux adversaires. Mais le mental a craqué après ce ratage. Ce que nous devons travailler avec beaucoup d’assiduité d’ici là. Car à chaque fois, nous baissons pavillon faute à cette frilosité  morale et à cette friabilité nerveuse. Ça et là on annonce la démission de Nabil Kouki, complètement infondé et faux. Je l’ai accompagné jusqu’à sa voiture après coup en louant son travail accompli avec le groupe et en l'assurant de notre soutien indéfectible. Il jouit de toute la confiance requise et il n’a jamais été question de séparation. J’en appelle aux journalistes ne lui poser des questions que sur le plan technique et non celles du genre  provocant« c’est votre dernier match ? » Bien sût à chaud que voulez vous qu’il réponde ? Qu'on nous laisse travailler, nous sommes sur la bonne voie et les résultats finiront par suivre.»

Daniel Sanchez(Entr.CA) :

« Une première mi-temps un tantinet en dedans le temps de mieux étudier et disséquer le jeu de nos hôtes. Un client produisant un jeu de bonne facture  et qui ne sied ni ne cadre avec son classement actuel fort trompeur et injuste. Les correctifs apportés durant la mi-temps, ont été bénéfiques nous ayant permis de plier définitivement l’affaire en notre faveur. Victoire amplement méritée par mes protégés et qui nous permettra de travailler dans la sérénité pour améliorer encore certains aspects de notre jeu qui ne me donnent pas pour l’heure entière satisfaction. Notre marge de progression est énorme et le meilleur est à venir ». 

Mohamed Sahbi RAMMAH