Nécessité du grand ménage.. «entre-temps, Hamdi Meddeb boude» - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 18 Janvier 2019

Suivez-nous

Jan.
18
2019

EST.. L’Espérance n’y échappera pas :

Nécessité du grand ménage.. «entre-temps, Hamdi Meddeb boude»

Mercredi 15 Octobre 2014
نسخة للطباعة
Nécessité du grand ménage.. «entre-temps, Hamdi Meddeb boude»

Il y a des indices qui ne trompent pas. Ceux émanant de Hamdi Meddeb ne manquent pas de laisser planer le doute quant à son intention de quitter la Maison Espérance ST. 

Voilà un président de club qui a entouré les trois sports collectifs d’une attention particulière. Une omniprésence de tous les instants au complexe Hassan Belkhodja aux séances d’entraînement de l’équipe senior de football suivie quotidiennement d’un assez long passage dans la salle Zouaoui pour assister à celles des handballeurs puis des volleyeurs. Outre une présence à toutes les rencontres aussi bien amicales qu’officielles et ses déplacements à l’étranger avec l’équipe de football. Ceci, abstraction faite de la prise en charge des dépenses nécessitées par la gestion quotidienne de l’association toutes sections confondues.

Le ras-le-bol de Hamdi Meddeb    

L’élimination en ligue africaine des clubs champions est venue freiner un tant soit peu cet intérêt sans limites et ce temps précieux consentis par Hamdi Meddeb pendant ses sept mandats pour faire de l’Espérance ST le club le plus en vue dans le paysage du sport tunisien. Et ce, en dépit des sacres réalisés par les handballeurs et les volleyeurs. C’est que partout, le football reste l’unique alternative pour mesurer dans le temps la réussite de toute association.

Les modestes résultats en ce début de saison de l’équipe senior de football, vitrine du club sont venus se greffer à l’ingratitude manifestée par une frange de supporters manipulés à des desseins inavoués. Et ce fut le ras le bol pour un président mis moralement à mal par ce genre d’agissements. Résultat : aucune présence ou presque au complexe Hassan Belkhodja exceptée la réunion qui a groupé il y a deux semaines le Comité exécutif du club. 

Un autre indice révélateur du ras-le-bol de Hamdi Meddeb : son absence en sa qualité de président du Comité d’organisation à la cérémonie d’ouverture du championnat d’Afrique des clubs champions et à toutes les rencontres disputées par les handballeurs. Lui qui a régulièrement fait acte de présence à leurs entraînements et à la quasi-totalité de leurs rencontres.          

Aucune candidature à l’horizon

A ce jour, rien n’a filtré quant à ses véritables intentions. Cèdera-t-il le témoin ? Difficile de le deviner d’autant plus, qu’à ce jour, aucune candidature pour la présidence de l’Espérance ST  n’a atterri au secrétariat général du club. A l’heure qu’il est, l’Espérance ST a un besoin pressant d’une prise de conscience générale. L’opacité qui entoure le quotidien du club n’incite guère à l’optimisme. 

Il est grand temps pour Hamdi Meddeb de faire le ménage autour de lui, de se débarrasser de tous ceux qui l’ont induit en erreur et de rappeler ceux, et ils sont nombreux, qui ont, soit, porté les couleurs de l’Espérance ST soit ayant fait partie dans le passé de ses équipes dirigeantes. Une sorte d’union sacrée qui contribuera assurémentà remette le club sur la juste voie qui a été toujours la sienne.

Rafik BEN ARFA

Mots-clés: