Une équation à plusieurs inconnues - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Mar.
20
2019

CSHL.. Daâdaâ - Boufarès

Une équation à plusieurs inconnues

Mercredi 15 Octobre 2014
نسخة للطباعة
Une équation à plusieurs inconnues

En dépit de la mise en place des quatre commissions à œuvrer de concert durant cette période critique et délicate de transition pour faire tourner la boite dans l’attente des élections futures à tenir très rapidement, quelques zones d’ombre persistent car les choses ne sont pas définitivement tirées au clair. Moult points d’interrogation à résoudre avant de pavoiser et de crier victoire. Tout d’abord concernant la présidence avec un Samir Mouelhi très indécis et pour cause. il exige que Fayçal Boucetta soit son second en plus de l’engagement ferme de tous les membres à former le futur BD de tenir leur parole et de ne point se débiner chemin faisant le laissant tout seul ou en compagnie d’une petite poignée de responsables à affronter les lourdes charges de la boite. Les exemples ne manquent pas sur la scène sportive avec une kyrielle de présidents emballés au départ par le soutien « indéfectible »( !) de leurs subordonnés et acculés à l’arrivée à mettre au clou leurs biens pour subvenir aux besoins de leurs caisses.

Daâdaâ-Boufarès : Quels rôles ?

Adel Daâda avant de partir en voyage pour ses affaires dimanche matin avait donné son aval au comité de « sauvetage » pour présider la commission de soutien. Naceur Boufarès également a accepté la cape de président du comité des sages en attendant la désignation d’un jeune à présider le comité des jeunes à brasser large parmi les jeunes de la ville pour les ramener sur les travées et surtout s’assurer leur soutien financier par des cartes et des abonnements à un prix symbolique. Soit, mais la question qui demeure jusque-là sans réponse, comment ces trois présidents des commissions pourront-ils motiver leurs vis-à-vis pour alimenter rapidement les caisses ? Sachant qu’en arrière plan, certaines gens font la sourde oreille attendant le mercato hivernal avec grosse possibilité de la vente du Mauritanien Ismaïl Diakité soit à El Khalij soit localement. Pourquoi donc selon le raisonnement de ces derniers se fouler outre mesure du moment que la solution est déjà en l’air, imminente ?

M.S.R

Mots-clés: