Les joueurs mis devant leurs responsabilités ! - Le Temps Tunisie
Tunis Mercredi 2 Décembre 2020

Suivez-nous

Dec.
3
2020

CAB

Les joueurs mis devant leurs responsabilités !

Vendredi 19 Septembre 2014
نسخة للطباعة
Les joueurs mis devant leurs responsabilités !

Malgré le match nul ramené de Zarzis qui a certes atténuer un tant soit peu l’atmosphère,  ne semble pas avoir dégagé le voile ténébreux qui envoûte encore l’environnement du CAB, Pourtant l’équipe cabiste recomposé et ayant enregistré le retour de H’mani, Haj Mabrouk,  Zaiem et Sassi s’est bien appliqué devant les Espérantistes du Sud mais manqua encore une fois de lucidité et d’efficacité.  D’ailleurs, le président Ben Gharbia comme l’entraineur Dostanić, n’a pas manqué lors de la réunion qui précéda les entrainements de la semaine de mettre tous les joueurs devant leur responsabilité pour se ressaisir et rebondir de nouveau pour pouvoir honorer les couleurs du club.

Quant à la reprise des entraînements de la semaine furent axés sur le côté psychologique que technico-tactiques avec des séances correctives et de repositionnement des joueurs suivant la stratégie préconisée en vue d’améliorer l’efficacité offensive de l’équipe cabiste qui devrait retrouver au plus vite son punch habituel pour pouvoir relever le défi et être fin prêt pour le prochain match devant l’Espérance du Sud afin de glaner sa seconde victoire et se réconcilier avec leur public.

Rjaïbi remis sur orbite

En effet, le jeune baroudeur cabiste Adem Rjaïbi, qui avait certes perdu un peu de sa verve et de son efficacité et même sa place de titulaire qui avait laissé perplexe tous les puristes, est actuellement suivi de près par le coach Ratko Dostanić qui porte un intérêt particulier à Rjaibi qui est soumis à des séances spécifiques même lundi pour qu’il retrouve au plus vite sa vitesse de croisière et son efficacité habituelle . D’ailleurs, Rjaibi qui semble avoir retrouvé la plénitude de ses moyens sera comme Odraogo en grande forme ce dimanche d’un renfort de taille pour leur équipe devant l’ESM.  

Larbi MDAISSI

Mots-clés: