Pour…300 spectateurs ! - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Mar.
21
2019

CSHL.. Quatre millions de dinars dépensés pour rénovation du stade

Pour…300 spectateurs !

Vendredi 19 Septembre 2014
نسخة للطباعة

La ville  de Hammam-Lif est livrée à elle-même : sans délégué, sans maire ni président de club. Le CSHL bastion glorieux du sport du pays erre depuis six longues années de gîte en gîte en authentique SDF de la confrérie en raison des travaux entrepris pour rénover son stade. 4 milliards ont été dépensés à cet effet. Une tribune de presse sans pupitres, pas d’éclairage du terrain, etc. L’homologation du stade a été refusée à maintes reprises pour des raisons hallucinantes : implantation du complexe en pleine zone urbaine, terre battue derrière les cages, absence de fossé cernant le terrain et le séparant des travées, etc.  

300 spectateurs en pleine canicule 

La dernière trouvaille par les vaillants décideurs : Seulement 300 spectateurs autorisés à assister au « choc » ( ?) retenant l’attention du monde entier ce dimanche contre l’ASD ! Avec uniquement la pelouse réservée à cet effet en pleine canicule du fait de l’interdiction de tout accès aux gradins. De qui se moque-t-on? Pourquoi infliger ce supplice au pauvre public alors que les gradins sont opérationnels. Autant alors revenir au Zouiten car terminer la rencontre avec le plus clair des spectateurs aux urgences de médecine déshydratés voire atteints de méningite n'est guère à l'honneur de certains voulant à tout prix châtier les Banlieusards pour le "crime de lèse majesté " de vouloir  jouer à la maison à l'instar de toutes les écuries de la place...

Où sont les députés ?

Sans la moindre intention d’interférer dans la campagne électorale, nous posons la question aux députées de la région Maya Jeribi, Selma Baccar et au «députable» Mongi Bhar : Pourquoi vous n’intervenez-pas en faveur du CSHL en criant haut et fort l’indignation dans l’hémi-cycle et auprès de qui de droit de toute une région maltraitée,  ignorée, laissée pour compte. Règlements de comptes ?

Hichem Chabbi : « J’en ai avisé Moncef Mazouki »

Le membre du comité des sages Hichem Chabbi nous a déclaré ce qui suit : «Le Président  Moncef Marzouki est un ami de classe et nous avons d’ailleurs passé notre scolarité au primaire ensemble à l’école « Dar El Bey » avant de la poursuivre toujours ensemble au Collège Sadiki. La semaine dernière je l’ai appelé tout en lui rappelant qu’il est en quelque sorte Hammam-Lifois et que « sa » ville a besoin de son aide, de son soutien. Il m’a promis d’étudier le dossier de plus près et de convoquer les personnalités de la ville dans le dessein de  faire  le tour de la question avec eux. Nous attendons donc sa convocation. »

Mohamed Sahbi RAMMAH

Mots-clés: