Escroquerie à coup de millions - Le Temps Tunisie
Tunis Mercredi 14 Novembre 2018

Suivez-nous

Nov.
14
2018

Escroquerie

Escroquerie à coup de millions

Dimanche 14 Septembre 2014
نسخة للطباعة

Quelques semaines après la révolution, l’inculpé dans cette affaire a fait paraître sur les journaux une annonce de vente  de deux appartements situés en plein centre de la capitale. L’offre était alléchante puisque le prix demandé n’était pas exorbitant et à la portée de tout citoyen ayant une bourse modeste.

 Plusieurs candidats à l’achat l’ont contacté. Il a expliqué à chacun qu’il lui  délivre une promesse de vente  lors de  l’encaissement des arrhes qu’il a évaluées à 20.000 Dinars pour les 2 appartements. La transaction finale se fera dès qu’il aurait obtenu le certificat de propriété foncière. Il a expliqué que lors des premiers jours de la révolution, et à la suite de l’insécurité qui régnait dans le pays, on lui a volé une mallette contenant tous ses papiers. Il a été donc dans l’obligation de déposer de nouvelles demandes auprès de la Direction de la propriété foncière et des autres administrations.

Croyant être trop rusé, il s’est permis de vendre son bien à quatre personnes empochant la somme de quatre vingt mille  dinars au lieu de Vingt mille .  Monsieur avait d’autres idées en tête. Arnaquer les gens et fuir le pays.

 Quelques temps après, un des acheteurs a voulu vérifier de près l’état des appartements. Contre toute attente il les a trouvés occupés. Deux familles habitaient sous forme de location. Il leur a demandé le nom de la personne qui leur a loué les deux appartements, ils lui ont fourni l’adresse d’une autre personne. Il l’a contactée et grande fut la surprise en apprenant que les deux appartements ne sont pas la propriété du supposé vendeur. La personne qu’ils ont consultée leur a montré son titre de propriété. Pire, il a pu savoir par une tierce personne que les deux appartements ont été vendu parallèlement à trois autres acheteurs.

Les quatre acquéreurs ont pu établir entre eux un contact et un lien. Ils  se sont rendu compte qu’ils ont fait l’objet d’arnaque de la part du vendeur. Ils ont essayé de le contacter, la réponse était qu’il a quitté le pays et il s’est installé définitivement en Algérie.

 Tous les quatre ont déposé une plainte commune auprès du procureur de la république. Chacune des parties a fourni une copie de la promesse de vente  effectuée en bonne et due forme.

Après moult recherches, les agents de la brigade des recherches et investigations sont arrivés à arrêter le coupable au niveau de la frontière Algérienne.

 Interrogé il a reconnu avoir délivré différentes promesses de vente. Il a déclaré qu’il s’est déplacé en Algérie pour contacter un de ses proches pour qu’il lui prête de quoi rembourser les quatre personnes, mais malheureusement il n’avait pas pu obtenir de l’aide. Il a affirmé être le propriétaire des deux appartements et que celui qui prétend en être le propriétaire est un escroc et il l’accuse d’être le voleur de ses documents. Il a finalement reconnu avoir vendu les appartements d’une manière illicite et qu’il les rembourserait dès l’obtention d’un crédit bancaire pour lequel il a obtenu un accord verbal.Le juge d’instruction chargé de l’affaire a lancé un mandat de dépôt contre le vendeur. Il est accusé d’avoir vendu le même bien immobilier à quatre personnes.  Il sera traduit devant une chambre criminelle pour répondre de son forfait.

 AA

Articles liés