L’astrologue ne parle pas uniquement avec les astres - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 23 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
23
2018

L’astrologue

L’astrologue ne parle pas uniquement avec les astres

Dimanche 7 Septembre 2014
نسخة للطباعة
L’astrologue ne parle pas uniquement avec les astres

Il s’agit d’un individu marié. Il a un petit local où il exerce sa profession d’Astrologue. C’est un vrai charlatan qui joue sur les sentiments des gens et particulièrement les femmes pour leur usurper leurs biens. Des fois et à défaut d’argent il use de son charme pour amadouer certaines jeunes filles inconscientes à qui il promet monts et merveilles. En effet il a connu une jeune fille à qui il a promis le mariage. Il lui a demandé de lui accorder un délai pour la réalisation de cette union car il doit divorcer. Ainsi après avoir gagné la confiance de la petite, il s’est rendu chez elle régulièrement et lui a fourni tout ce dont elle avait besoin à part les sommes faramineuses qu’il lui a remises afin de lui prouver son amour et sa détermination à accélérer la procédure de divorce pour pouvoir se remarier avec elle. Bien entendu les relations sont allées très loin et c’est devenu une vie de concubinage car le bonhomme était près d’elle tous les jours.

Toute cette histoire a fini par être connue par l’épouse légitime. Cette dernière avait pourtant subi des moments difficiles avec son mari et l’a toujours aidé à dépasser ces moments mais une fois sur les rails et au moment où sa clientèle augmentait il a fait fi des sacrifices subis par sa femme et a entamé une nouvelle vie.

Sans plus attendre la dame s’est rendue au commissariat de police du quartier de Bab souika et a relaté au commissaire les agissements de son mari. Elle lui a même fourni l’adresse de sa rivale en précisant que son mari payait pour entretenir cette relation extra conjugale.Elle a demandé à le poursuivre pénalement.

L’enquête a été confiée aux inspecteurs de la police des mœurs. Ils ont suivi l’inculpé et l’ont vu se rendre au domicile de la concernée. Un jour ils ont fait irruption et l’ont trouvé en flagrant délit d’adultère avec la jeune fille.

Interrogé, il a tout avoué déclarant qu’il regrette amèrement avoir trompé sa femme. La jeune fille a également reconnu avoir entretenu une relation de concubinage avec l’inculpé précisant qu’il lui avait promis le mariage.

Ils ont été traduits en état d’arrestation devant la chambre correctionnelle estivale du tribunal de Tunis. Contre toute attente le prévenu s’est rétracté et a nié toute relation avec la jeune fille déclarant qu’il s’agit d’une accusation calomnieuse de sa femme dans le but de lui nuire et de le jeter en prison. Le juge l’a confronté avec ses déclarations données au cours de l’enquête préliminaire et le fait d’avoir été arrêté en flagrant délit, il a déclaré que ses déclarations lui ont été soutirées sous la contrainte. Mais lorsque le tour de la jeune fille est venu pour être interrogée elle a tout avoué. Elle a expliqué avoir entretenu une relation intime avec l’inculpé. Elle a expliqué qu’il a profité de sa fragilité mentale pour la conquérir illégalement.

Les avocats ont demandé la libération conditionnelle des deux inculpés mais le juge a refusé. Il a reporté l’affaire au 26 Septembre pour le prononcé du verdict.

AA

Mots-clés: