Il demande sa main, après avoir: abusé d’elle ! - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 18 Novembre 2018

Suivez-nous

Nov.
20
2018

Il demande sa main

Il demande sa main, après avoir: abusé d’elle !

Dimanche 7 Septembre 2014
نسخة للطباعة
Il demande sa main, après avoir: abusé d’elle !

L’affaire pourrait être résumée en quelques mots, pour apprendre qu’un quelconque individu s’est débarrassé de toute vertu pour menacer, détourner et abuser d’une jeune élève, à la sortie de l’établissement scolaire qu’elle fréquentait. Pourtant, le manège de l’énergumène s’est poursuivi pour un bon bout de temps. Le tort de la victime aurait été, sûrement, d’avoir ignoré, ou plutôt pris la chose à la légère. L’issue, forcément, lui a coûté une agression et, pire, une blessure morale. Venons-en, sans tarder, aux faits.

Le départ de la présente affaire a été donné le jour où une mère de famille est allée rejoindre le poste de police de sa localité, au nord-ouest de la capitale, pour porter plainte à l’encontre d’un type qui aurait détourné sa fille, sous la menace d’un couteau, avant d’abuser d’elle dans un endroit isolé, donc peu fréquenté. Appelée à témoigner et narrer sa mésaventure, la jeune fille, encore adolescente, a eu du mal à raconter son histoire, tellement elle était en proie à une crise d’hystérie, n’en croyant pas à ce qui lui est arrivé.

Les enquêteurs ont pu cependant apprendre que l’individu avait entamé un travail de sape depuis un bon bout de temps, au cours du mois d’avril, puisque l’importunant à sa sortie du lycée et essayant à maintes reprises d’engager la conversation, sans parvenir toutefois à l’amadouer, encore moins à obtenir d’elle le rendez-vous qu’il sollicitait. Mais il continuait malgré tout à venir l’attendre à la sortie, et faire en sorte qu’elle constate sa présence.

Jusqu’au jour des faits, lorsqu’il est allé se poster un peu plus loin de l’établissement scolaire, donc sur le chemin du retour, n’hésitant pas à l’accoster en pleine rue. Sa requête était de lui parler, pour la première et la dernière fois, lui aurait-il assuré. Mais ce n’était qu’un traquenard qu’il lui a tendu, juste pour endormir sa méfiance. Car il n’a pas hésité, une fois éloignés de l’agglomération, d’exhiber un couteau pour l’en menacer et la contraindre à l’accompagner dans un lieu peu fréquenté, où il a assouvi ses instincts bestiaux, avant de l’abandonner sur les lieux en piteux état.

Interpellé, le petit bonhomme s’est avéré un repris de justice, ce qui explique qu’il est passé rapidement aux aveux, mais précisant qu’il était disposé à remédier à la situation, en demandant la main de sa victime. Or, ni cette dernière, ni sa mère n’ont accepté cette régularisation, tenant au contraire à le poursuivre en justice. Passé d’ailleurs devant un juge d’instruction, celui-ci allait ordonner sa mise en détention, en attendant de passer en jugement au début du mois d’octobre prochain.

M.B.A

Articles liés