Diabolique, elle planifie un meurtre dans les règles - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 18 Novembre 2018

Suivez-nous

Nov.
18
2018

meurtre

Diabolique, elle planifie un meurtre dans les règles

Mardi 2 Septembre 2014
نسخة للطباعة

La victime est un citoyen honnête, sérieux, serviable connu par tout le monde pour sa bonté de cœur. Il n’avait aucun problème avec son entourage qu’ils soient voisins ou membres de sa famille.

Une de ses voisines, était parmi les gens qui l’aimaient bien. Un jour elle s’est rendue chez lui pour lui proposer une alliance. Elle voulait marier sa sœur avec le frère de l’intéressé. Le Monsieur avec sa politesse coutumière et les égards qu’il vouait aux gens, a promis de proposer la chose à son frère tout en étant convaincu que cette fille n’est pas ce qu’il fallait pour  son frère. D’abord au niveau de la réputation familiale, ils sont connus par le nombre de délits et d’infractions qu’ils avaient commis. Une conduite de quelques membres de cette famille laisse trop à désirer. Bref après quelques jours de réflexion, le Monsieur a tout poliment et gentiment refusé cette demande.

C’était le point de départ d’une haine terrible. La femme a considéré ce refus comme étant une humiliation et a donc décidé de se venger. En femme malicieuse et rusée elle a élaboré un plan pour nuire à ce Monsieur et lui donner une correction qu’il n’oubliera pas facilement. Elle s’est entendue avec un commerçant du quartier pour que ce dernier l’agresse. Pour cela il a réuni quelques énergumènes, des gamins de mauvaise conduite et ont fait irruption au domicile de la victime. Le Monsieur était chez lui quand cette bande de voyous s’est abattue sur lui et l’a fortement tabassé lui causant une fracture d’une cote avec une grave blessure au niveau du crâne qui a nécessité une intervention chirurgicale.

Dès sa sortie de l’hôpital l’intéressé a déposé plainte en donnant deux noms d’individus qu’il avait reconnus lors de son agression. Quelques uns ont été arrêtés et l’affaire n’a pas encore connu son épilogue.

Cette agression n’a pas apaisé la haine que la dame vouait à son voisin. Elle voulait plus. Elle voulait l’éliminer et le faire taire à jamais. Ainsi et connaissant parfaitement le bonhomme elle a demandé à son ami le commerçant d’aller encore plus loin.

Le jour des faits, l’intéressé dormait tranquillement près de sa mère lorsque sa sœur a entendu des cris provenant de l’extérieur. Très vite elle a su que le domicile de leur voisin faisait l’objet de cambriolage. Les bandits ont tabassé le propriétaire au point de le mettre dans l’obligation d’être conduit à l’hôpital.

L’intéressé est donc sorti pour secourir son voisin. La femme de ce dernier lui a demandé de rester chez elle  le temps qu’elle conduise son mari à l’hôpital. L’intéressé a obtempéré et n’a pas bougé du domicile de la dame. Il était seul à tenir la garde. Entre temps la dame qui a tout planifié et qui était en train de superviser de chez elle l’opération, a su que son voisin était seul à la maison de son voisin. Elle a téléphoné à son exécuteur des missions délicates pour l’informer qu’il est temps d’agir.

Le Monsieur était au domicile de la dame quand surgirent des criminels armés d’épées anciennes, couteaux et gourdins et l’ont complètement massacré. Un coup d’épée a atteint le cœur. Ils l’ont laissé dans un état grave et ont quitté la maison.

Les membres de la famille de la victime ont accouru. Ils l’ont transporté d’urgence à l’hôpital. Les médecins ont tenté de la sauver mais le pauvre Monsieur a fini par succomber à ses blessures. Il était 3H du matin quand il a rendu l’âme.

Une équipe judiciaire s’est déplacée à l’hôpital. Après les constats effectués sur le cadavre, le juge d’instruction a ordonné son transfert à la morgue pour déterminer avec précision les causes du décès puis a confié l’affaire aux inspecteurs de la police judiciaire.

Une enquête a été ouverte. Les premières investigations ont permis d’identifier l’auteur principal du crime. C’est la nièce de la victime qui a donné son nom. Elle l’a reconnu car elle suivait de loin les agresseurs. Elle a déclaré avoir vu celui qu’elle a nommé faire irruption au domicile en compagnie de quelques individus. D’après la jeune fille elle a vu le principal accusé asséner plusieurs coups d’épée à la victime. Tout de suite après il a quitté la maison laissant la victime agoniser alors que ses compagnons ont trainé le corps jusqu’à une chambre qu’ils ont fermée et se sont précipité pour quitter la maison. Une autre fille témoin a déclaré à la police qu’elle a entendu l’agresseur parler au téléphone à l’instigatrice du meurtre et l’informer que tout s’est déroulé comme prévu.

C’est vers 5H du matin, que le criminel a été arrêté. Il a déclaré avoir agressé la victime. Il a regretté son acte d’autant plus qu’il n’avait aucun différend avec lui seulement des âmes malfaisantes l’ont poussé à commettre cette agression, plutôt ce crime.

L’instigatrice du meurtre a été également arrêtée. Elle a nié toute implication et s’est étonnée de s’être trouvée mêlée à cette histoire, mais une des témoins l’a entendue discuter avec le tueur juste après l’agression. Les inspecteurs ont procédé à la vérification de ses communications téléphoniques. Ils se sont aperçu que la dame avait communiqué neuf fois avec l’accusé principal.

Une autre dame témoin a déclaré aux enquêteurs avoir surpris l’inculpée lors d’une discussion avec la victime, le menacer de meurtre surtout après la plainte qu’il avait déposé suite à la première agression qu’il avait subi.

Les deux inculpés ont été placés en détention. Ils seront bientôt traduits devant une chambre criminelle pour répondre de meurtre commandé et prémédité par la dame, mis en exécution par le commerçant avec des complices.

Il a donné les noms de ces derniers qui ont été également arrêtés et interrogés.

Le procès se déroulera devant une chambre criminelle dès l’ouverture prochaine de l’année judiciaire.

 AA

Mots-clés: