One Woman Show: « Ifcha mon Amour » à Hammamet.. Wajiha Jendoubi, telle qu’en elle-même… - Le Temps Tunisie
Tunis Samedi 15 Décembre 2018

Suivez-nous

Dec.
16
2018

One Woman Show

One Woman Show: « Ifcha mon Amour » à Hammamet.. Wajiha Jendoubi, telle qu’en elle-même…

Dimanche 31 Août 2014
نسخة للطباعة
One Woman Show: « Ifcha mon Amour » à Hammamet.. Wajiha Jendoubi, telle qu’en elle-même…

Wajiha Jendoubi présente ce soir seule en scène, son one woman show « 3efcha mon amour » au théâtre d’Hammamet. Grâce à son talent indéniable et à son charisme foudroyant, elle a entrainé le théâtre dans une agréable et franche soirée de rire. Le public fut conquis par la belle prestation de l’artiste tunisienne et par une mise en scène rythmée et parfaitement maitrisée, signée Chedly Arfaoui. Beaucoup d’humour certes, mais aussi beaucoup d’émotion. A travers son «one woman show » : « 3efcha mon amour », Wajiha dénonce et critique avec ironie, humour et beaucoup de sincérité, certains travers que tout le monde feint de ne pas voir, par convenance, ou par lassitude. Elle essaie d'explorer plusieurs sujets : la pauvreté, l'émigration clandestine, la violence, l'information, la politique.....

Au travers de personnages touchants et drôles, c'est la vie, la vraie qui s'exprime devant nous. Ce qui frappe surtout, dans sa manière d'être sur la scène, c'est le côté «humour». Une façon bien à elle de se poser devant les spectateurs et de leur dire à tous: «C'est moi, je suis là, et je vais vous montrer ce que je sais faire.» Wajiha Jendoubi fait partie de ces femmes humoristes qui revendiquent une nouvelle forme de rire. Cette comédienne a un talent fou. Elle est d'une drôlerie et d'une intelligence inouïs. Elle essaie de faire rire aux éclats le public en dépeignant avec justesse le monde qui nous entoure, sans jamais tomber dans la méchanceté gratuite. Elle fait parler d'autres personnages comme les ministres, les députés et d'autres personnages de notre société. Et le public suit. En cette période de crise, les tunisiens ont besoin de rire, de se détendre et de fuir la crise. L’humour noir est son fonds de commerce. C’est ainsi qu’elle s’est escrimée, à tenter de libérer, justement avec son humour, les freins psychologiques, pour décortiquer les sujets dits tabous, et les non-dits, auprès des Tunisiens. Avec son franc-parler et son sourire au coin des yeux, elle a réussi finalement à tenir sa promesse de faire exploser le théâtre de rires, tantôt par ses gestes, tantôt par sa verve, tant elle a le talent, chevillé au cœur et au corps…

 Kamel Bouaouina