Un braquage qui tourne au drame - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 21 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
22
2018

Un braquage

Un braquage qui tourne au drame

Dimanche 31 Août 2014
نسخة للطباعة
Un braquage qui tourne au drame

L’inculpé dans cette affaire est un malfaiteur de pure souche. Il ne recule devant rien pour arriver à son but. Le jour des faits il s’est saisi d’une pierre rocheuse et s’est planté près de la maison du plaignant et s’est mis à l’attendre. Au passage de ce dernier à bord de sa voiture luxueuse, il a lancé en sa direction la pierre qui a atteint le pare brise. Le conducteur fou de rage s’est arrêté dans l’intention de reconnaître le coupable et de fournir son signalement à la police, ce dont profita l’inculpé pour s’approcher de lui et lui débiter une multitude de paroles obscènes et insultes inacceptables. Ne pouvant plus accepter ce comportement le conducteur est tombé dans le piège que l’individu lui a tendu. Il a quitté son véhicule dans le but de l’arrêter.

A l’approche du conducteur, le malfaiteur a commencé par la bombe asphyxiante pour l’immobiliser puis a saisi un couteau et lui a asséné un terrible coup au niveau du ventre. Le conducteur a chuté se tordant de douleur alors que l’inculpé s’est enfui en voyant le sang.

Des personnes ont accouru pour secourir le blessé. Parmi eux un volontaire s’est précipité pour emmener le blessé à l’hôpital. Ce dernier était agonisant au moment de son acceptation. Il a été opéré d’urgence et placé dans la chambre de réanimation pour un suivi continu. Malheureusement, ayant le ventre perforé et malgré les soins prodigués, il a succombé à sa profonde blessure 24H après.

Une équipe judiciaire chapotée par le juge d’instruction s’est déplacée à l’hôpital pour le constat d’usage. Le juge d’instruction a ordonné le transfert du cadavre à la morgue pour déterminer les causes réelles du décès, puis a confié l’affaire aux agents de la brigade criminelle. Il a fallu beaucoup de temps aux inspecteurs pour identifier le criminel et l’arrêter.

Interrogé il a reconnu les faits déclarant qu’il avait planifié seulement un braquage et qu’il n’avait jamais pensé tuer. Il était dans un état d’ébriété manifeste au moment des faits. Il a obligé le conducteur de descendre de sa voiture. Il voulait saisir l’occasion pour le braquer mais la victime a opposé une forte résistance raison pour laquelle l’individu a utilisé son couteau.

Il a déclaré regretter son acte.

Le juge d’instruction, après avoir clôturé l’affaire a décidé de placer le criminel en détention en attendant sa traduction devant le tribunal pour répondre de crime prémédité.

AA

Mots-clés: 

Articles liés