Chute fatale - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 20 Novembre 2018

Suivez-nous

Nov.
21
2018

Faits de société

Chute fatale

Samedi 30 Août 2014
نسخة للطباعة

Le jeune homme avait l’habitude de sortir tous les soirs après le dîner partager avec ses amis une boisson au café du quartier. Le soir des faits il a informé sa mère qu’il n’allait pas tarder. Il a quitté le domicile parental pour ne plus y revenir.

Il s’est rendu au café. Au moment où il saluait ses amis, une bande de voyous semaient la terreur dans le quartier. A leur apparition tous les gens ont fui les lieux. Le jeune homme a couru avec deux de ses amis afin d’éviter de les croiser mais quelques membres de cette bande ont décidé de les rattraper pour les braquer.

Ils couraient derrière eux, mais les trois amis ont décidé d’escalader une vieille muraille et aller de l’autre bout du quartier. Ils sont arrivés à le faire sauf le jeune homme qui, en arrivant au haut du mur a perdu l’équilibre et a chuté. Sa tête a cogné un rocher. Le sang a coulé et s’est trouvé étendu complètement évanoui.

Les membres de la bande en voyant le jeune homme inerte et le sang coulait de sa tête ont fait marche arrière et ont rebroussé chemin.

Un ami de la victime a couru informer sa famille. Il leur a indiqué le lieu. En arrivant ils ont trouvé le jeune homme étendu sa tête contre un rocher et malheureusement personne parmi les passants n’a tenté de le secourir de peur d’aggraver son cas car il était blessé au crâne.  Les membres de la famille ont fait appel aux agents de la protection civile. Ces derniers ont donné les premiers secours au jeune homme puis l’ont transporté de toute urgence à l’hôpital. Malheureusement il a succombé à ses blessures en cours de route.

Une équipe judiciaire s’est déplacée à l’hôpital. Après les constats le juge d’instruction a ordonné le transfert du cadavre à la morgue.

L’affaire a été confiée aux inspecteurs de la brigade des recherches et investigations du kef.

Interrogés, les deux compagnons de la victime ont affirmé qu’ils étaient en train de courir pour éviter d’être rejoints par les braqueurs et malfaiteurs (des individus sans pitié) ils ont escaladé une vieille muraille. Malheureusement leur ami avait perdu l’équilibre au moment du saut. Sa tête s’est heurtée à une pierre rocheuse. C’est en le voyant ainsi que les malfaiteurs ont rebroussé chemin de peur d’être accusés de meurtre. Les deux compagnons ont fourni les signalements des bandits qui les poursuivaient dans le but de les braquer.

Arrêtés, ces derniers ont avoué avoir tenté de braquer les trois jeunes hommes mais en voyant l’un d’eux chuter accidentellement ils ont fait demi tour et quitté les lieux.

Ils ont été innocentés du crime de meurtre et inculpés de tentative de braquage. Ils ont été placés en détention en attendant leur traduction devant le tribunal du Kef.

AA