Il s’acharne sur son beau-frère, pour venger sa sœur - Le Temps Tunisie
Tunis Mercredi 19 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
20
2018

Faits de société

Il s’acharne sur son beau-frère, pour venger sa sœur

Samedi 30 Août 2014
نسخة للطباعة

L’affaire remonte au mois de février dernier, mais les investigations ont nécessité un temps fou pour recueillir les nombreux témoignages des présents lors de la première altercation, mettant aux prises deux clans rivaux, mais se terminant heureusement sans grands dégâts. La suite n’était pas tout autant heureuse cependant.

Cette première bagarre aurait été déclenchée à la suite d’un différend opposant deux types de deux cités limitrophes, une banale querelle qui a toutefois rapidement pris de l’ampleur, et n’eut été l’intervention de certains sages, la situation aurait certainement dégénéré. Or, un des protagonistes n’était pas du tout content, encore moins satisfait de la tournure des événements. C’est qu’il avait un litige à régler avec l’un des belligérants et comptait profiter de la rixe pour se venger de ce gaillard gênant.

Le type en question n’était autre, en réalité, que son beau-frère. L’époux de sa sur avait en effet renvoyé cette dernière chez ses parents et intenté une procédure en divorce, parce qu’elle était stérile. Un affront que le frère cherchait à laver, quitte à commettre l’irréparable. Aussi, une fois la bagarre évitée de justesse, s’est-il rendu rapidement chez lui, pour s’armer d’un couteau de cuisine et revenir sur les lieux, déterminé à se venger de ce beau-frère indélicat. Et bien qu’il n’ait pu rattraper le beau-frère, il n’a pas hésité à aller le défier jusqu’à devant chez lui, à quelques encablures de son domicile. Le destin s’est alors mis en branle pour coûter à l’un d’être envoyé à l’hosto, victime de plusieurs coups de couteau, cependant que l’autre est allé trouver refuge chez des proches dans la région du Cap-Bon.

Atteint surtout à la tête, souffrant d’un grave traumatisme crânien, le beau-frère n’a eu la vie sauve que grâce à l’intervention rapide et experte des médecins. Une fois rétabli, il n’a pas manqué de confirmer les témoignages de certains présents lors de l’agression, accusant donc ouvertement son beau-frère. Celui-ci a été entretemps interpellé, passant aux aveux sans le moindre détour, mais affirmant qu’il n’avait aucunement l’intention de tuer son rival, mais juste lui administrer une bonne leçon et laver l’affront subi par sa sur.

Le juge d’instruction saisi de l’affaire n’a pas été toutefois du même avis, puisqu’il a ordonné sa mise en détention, avant de passer en jugement au début du mois d’octobre prochain sous le chef d’accusation de tentative d’homicide volontaire. Il aura, alors, à convaincre la cour, mais ce sera vraiment très dur.

M.B.A