Meurtre prémédité - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 11 Novembre 2018

Suivez-nous

Nov.
14
2018

Faits de société

Meurtre prémédité

Samedi 23 Août 2014
نسخة للطباعة

La victime est un homme daffaires de renomme. Il a ramass des millions grce  son labeur et  ses sacrifices durant plusieurs annes pour mettre sur pied son projet commercial qui lui a rapport de gros bnfices. Bien entendu cette richesse avait pour consquences plusieurs inconvnients au niveau des relations humaines. Tous ceux qui ont collabor avec lui et qui lont aid  devenir ce quil est, le hassaient fortement pour son ingratitude. Pour peu de choses il les renvoyait. Parmi ces gens figurent les deux inculps dans cette affaire de meurtre. Pourtant ils lui montraient devant tous les employs quils lui vouaient beaucoup de respect et considration. Ils lui adressaient des louanges et lui faisaient sentir quils taient ses vrais amis, mais au fond deux mme ils le hassaient.

 

Le soir des faits, leur patron les a invits  participer  une soire. Il a organis une sorte de beuverie et le trio sest mis  boire sans retenue. Au cours de la soire leur patron exhibait de largent. Il a fait sortir une grande liasse indiquant que largent il en a plein. A la vue de largent les deux inculps avaient perdu la raison. Ils ont dcid dagir.

 

Au moment o leur patron a dcid de mettre fin  la soire, lun deux a tir un couteau et lui a assn un grand coup au dos alors que son complice sest arm dun gourdin pour labattre sur son crne. Ce dernier a chut perdant connaissance. Il a perdu trop de sang et la fracture du crne lui a t fatale. Il a vite succomb  ses blessures. Ils ont pris possession des cinq mille dinars quil portait sur lui et lui ont pris galement son tlphone portable et ont fui les lieux le laissant se dbattre entre la vie et la mort, mais la mort a eu raison de lui. Il ne pouvait en aucune manire rsister devant les graves blessures dont il fut lobjet. Le lendemain le cadavre a t dcouvert. Une quipe judiciaire a t dpche sur les lieux conduite par le juge dinstruction. Aprs les constats dusage le juge a ordonn le transfert du cadavre  la morgue afin de dterminer avec exactitude les causes relles du dcs. Il a confi laffaire aux inspecteurs de la brigade criminelle. Aprs avoir entrepris les investigations ncessaires, les enquteurs sont arrivs  identifier les deux tueurs. Ils les ont arrts.

 

Interrogs ils ont vite pass aux aveux dclarant quils vouaient une haine terrible  leur patron qui na fait que les humilier  chaque faux pas, des fois pour un rien il les sanctionnait en leur enlevant des journes de travail, bien quils taient trs proches par des liens damiti qui les liaient depuis leur jeunesse. Une fois il a renvoy lun deux alors quil savait quil traversait une priode assez difficile et quil tait dans lobligation de travailler pour faire face  ses obligations familiales et au remboursement de ses dettes. Il na pu rcuprer son job quՈla suite de lintervention de plusieurs membres de la famille. Pourtant les deux inculps excellaient dans lexercice de leur fonction

 

Ils ont dclar que le soir des faits, il les a invits  partager avec lui quelques verres. Au cours de la soire il exhibait son argent alors quil savait que ses deux invits souffraient du manque de ressources financires. Ceci a raviv la haine quils vouaient  son gard. Ils ont donc dcid dagir. A la fin de la soire et au moment o ils allaient rentrer, ils ont entrepris leur action meurtrire et nont quitt les lieux quaprs sՐtre assur quil a pri.

 

Ils ont insist  dire quils navaient pas prmdit leur coup, les choses ont pris une autre tournure au moment o il leur a montr la liasse de billets de banque.

 

Ils ont confirm leurs aveux devant le juge dinstruction qui a lanc contre eux un mandat de dpt en attendant leur traduction devant une chambre criminelle pour rpondre de crime prmdit et vol.

 

AA