Auteur de six coups de couteau, il plaide la légitime défense ! - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 18 Novembre 2018

Suivez-nous

Nov.
19
2018

Auteur de six coups de couteau

Auteur de six coups de couteau, il plaide la légitime défense !

Dimanche 17 Août 2014
نسخة للطباعة
Auteur de six coups de couteau, il plaide la légitime défense !

Le jour de l’audience, le suspect est venu plaider la légitime défense. Après avoir, dans un premier temps, avoué avoir tué son rival à la suite d’une altercation, et pour répondre tout simplement à la provocation de son vis-à-vis. D’autant qu’il lui a asséné pas moins de 6 coups de couteau. C’est-à-dire qu’il a littéralement transpercé la victime.

Les faits de la présente affaire remontent au mois de décembre 2012, lorsque le suspect avait passé tout l’après-midi en compagnie de son cousin maternel, à faire honneur à plusieurs bouteilles de rosé et quelques cannettes de bière, qu’ils se sont procurées auprès d’un revendeur clandestin, donc illicite, dans leur région, une ville du Cap-Bon. Une fois leur panoplie épuisée, chacun des deux jeunes gens avait rebroussé chemin pour regagner ses pénates.

Or, à son arrivée chez lui, le suspect s’est rendu compte qu’il a épuisé parallèlement son paquet de cigarettes. Ce qui l’aurait poussé à enfourcher une bécane appartenant à un membre de sa famille, pour aller en chercher. C’est en cours de route qu’il aurait rencontré la future victime, celle-ci empruntant la même route, pour regagner le domicile parental. Le moment et le lieu étaient a priori propices pour qu’une discussion animée oppose les deux jeunes gens, d’autant qu’il y avait eu des frictions auparavant entre les deux parties.

D’après la déposition du suspect, son rival l’aurait apostrophé vulgairement, allant jusqu’à le menacer dans un premier temps, avant d’exhiber un couteau et tenter de l’agresser. Toujours selon le témoignage du suspect, il n’a fait que se défendre, en parvenant d’abord à le maîtriser, puis en le désarmant. Mais son rival continuait pourtant à l’insulter, ce qui l’aurait alors poussé à lui porter des coups. Mais il a insisté sur le fait qu’il n’avait aucunement l’intention de tuer son adversaire. Il a été appuyé dans ce raisonnement par l’avocat de défense, affirmant que son client n’a fait que répondre à la provocation, se défendant légitimement pour éviter l’agression.

La cour, pas tout à fait convaincue, allait cependant reporter l’affaire au mois d’octobre prochain…

M.B.A