Station touristique de Sidi Founkhal à Kerkennah: Une combinaison de promotions touristique et écologique - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 8 Février 2019

Suivez-nous

Mar.
21
2019

Tourisme

Station touristique de Sidi Founkhal à Kerkennah: Une combinaison de promotions touristique et écologique

Vendredi 8 Août 2014
نسخة للطباعة
Station touristique de Sidi Founkhal à Kerkennah: Une combinaison de promotions touristique et écologique

Kerkennah est un véritable village méditerranéen, un beau site qui offre d'excellentes opportunités aux férus de la nature. Il offre la possibilité rare de profiter d'un mode de vie traditionnel, reposant et dépaysant. Un coin où on ne s'ennuie jamais et où l'hospitalité est une tradition ancestrale. C'est aussi une belle côte favorable au développement du tourisme écologique, durable et responsable. En effet, ce tourisme vert est devenu un motif privilégié de voyage. D'où l'importance de ce créneau dans l'enrichissement de notre produit touristique et c'est dans ce cadre que s'inscrit le projet touristique de Sidi Founkhal. Pour cela le  ministère du tourisme a décidé de redynamiser le projet d’aménagement de cette  station touristique de Kerkennah. « Le projet de « Sidi Founkhal» se veut une des nouvelles vitrines du Tourisme tunisien et un symbole de sa nouvelle dynamique comme l’a précisé Amel Karboul ministre du tourisme avant-hier lors de sa réunion avec l’équipe de l’Agence Foncière du Tourisme (AFT) ainsi que les principaux représentants des banques et des bureaux d’études de la place. « C’est  un moment important. Un projet de grande envergure, incarnant parfaitement l’esprit de la «Vision 3+1» puisqu’il porte sur le «branding», la diversification et la mise en valeur des régions. C’est aussi et surtout la démarche participative avec la société civile et la région, la transparence ainsi que la gouvernance qui signe complètement le changement radical», précise la ministre du tourisme. A l’ordre du jour, la présentation du cahier de charges du projet écologique insulaire « Sidi Founkhal « dont l’objet est  de créer une dynamique économique régionale avec des composantes hôtelières, animations, résidentiel et zones vertes. La date limite pour le dépôt des offres est fixée au 3 septembre 2014. Il convient de mentionner que ce projet d’écotourisme se veut respectueux de la réglementation d’urbanisme et de la fragilité de l’écosystème, se limitera à des constructions R+1 et en parfaite harmonie avec le site. Les banquiers et architectes participant à la réunion de travail ont exprimé leur vif intérêt quand à ce projet. Ils ont particulièrement mis l’accent sur les problèmes liés à l’accessibilité de la région, sur son approvisionnement en eau potable, et se sont interrogés sur la cohésion sociale qui l’entoure ainsi que sa faisabilité et rentabilité .«Nous nous sommes engagés à présenter à tous les intervenants l’ensemble des propositions pour étudier le meilleur des choix possible » rassure Khaled Trabelsi, Président Directeur Général de l’AFT. Le projet repose sur le plan d’aménagement de la zone qui date de 2004. Pour écouter plus les doléances des kerkeniens,  la ministre du Tourisme Amel Karboul se rend aujourd’hui à Sfax et à Kerkennah pour une visite de travail. Au programme : une Visite de la médina de Sfax, du site de « Taparura » et une  séance de travail avec les membres  du Conseil régional du Tourisme. Le samedi sera réservé à la visite de Kerkenah et du site de « Sidi Fonkhal » et une rencontre avec les professionnels de l’archipel

Un autre tourisme

Sidi Founkhal balise la voie à un autre tourisme. Ce dernier donne à voir à des voyageurs des modes de dépaysement, des exotismes, attachés à la qualité des lieux et des sites naturels et aussi aux cultures des populations .L’archipel de Kerkenah se compose de plusieurs iles et ilots et compte 14 000habitants, avec une infrastructure de 3000 bateaux dont 2400 felouques à voile et plus de 5000 pêcheurs. La presqu’ile s’étend sur une superficie de 90 hectares. Le site est délimité au Nord, à l’Est, et à l’Ouest par la mer méditerranéenne. Au Sud, il est limitrophe à la zone agricole et le site comprend une diversité des paysages. La grande avancée de « Ras Founkhal » vers la mer permet une vue panoramique sur  une grande partie de la côte Nord de l’île. Du milieu de la presqu’île jusqu’au Nord, les palmeraies sauvages dominent le paysage tandis que le Sud est occupé par des vergers. La zone est desservie par une route touristique la reliant au village de Ramla (centre administratif de l'archipel). Sidi Founkhal  étant un site vierge, sa morphologie devra être mise en valeur  par des aménagements adéquats.Ainsi, l’approche écologique visant à minimiser l’implantation, à protéger la côte et à canaliser tout mouvement à l’intérieur  du site aura  un impact moins agressif qu’une approche d’aménagement classique. D’autre part l’introduction d’infrastructures telles que les routes et les câbles électriques et leur implantation d’une manière souple par la multiplication  de sentiers piétons et équestres au lieu de voies véhiculaires, et par l’installation de tous les câbles électriques, renforce le souci de préservation et de respect de l’écosystème naturel du site. La fragilité du site de Sidi Founkal implique l’élaboration d’un aménagement privilégiant l’approche protectrice du milieu naturel.Le concept se base sur les options suivantes: maintenir l’aspect naturel des milieux terrestres lagunaires et littoraux, limiter l’occupation du sol à travers une urbanisation diffuse, promouvoir le site par l’implantation d’un tourisme écologique susceptible d’attirer une clientèle spécifique et recourir à une architecture écologique .Le programme d'aménagement de la zone est basé sur la nécessité de sauvegarder son équilibre écologique et de veiller à la protection de ses atouts naturels tout en  l’exploitant pour une fin touristique respectueuse de la nature. Le programme d'aménagement prévoit : 4 îlots hôteliers de type pavillonnaires d'une superficie totale de 50 hectares permettant la réalisation de 2550 lits, un îlot d'habitation d'une superficie de 7,5 hectares pouvant accueillir 450 lits, 4 îlots d'animation d'une superficie totale de 7,2 hectares et des espaces verts et des voiries d'une superficie totale de 25 hectares. Nul doute que le grand projet immobilier et touristique contribuera à rehausser l'image de marque de cette zone, à protéger l'environnement et l'implication des populations locales en leur garantissant leur bien-être. Kerkennah pourra accueillir les vacanciers surtout qu'elle se prévale des plus belles  plages du pays. De superbes bateaux de promenade vous feront admirer son littoral d'azur et ses dunes bordées par une mer « azuréenne », totalement ouverte sur la Méditerranée à l'effet températeur sur le climat. Bref, un lieu idéal où il fait bon vivre. Un séjour à Kerkennah, nous dit Héla Zegdane, une habituée du lieu « c'est la promesse de vacances en toute plénitude dans un environnement de rêve car  il se dégage toujours de cette côte sfaxienne une poésie particulière que rien ne semble devoir effacer. Kerkennah, c'est une symphonie de couleurs et de senteurs. »

Kamel BOUAOUINA

Mots-clés: